Si on peut faire un petit geste pour la planète et se régaler par la même occasion, pourquoi s’en priver?! Vous n’avez jamais pensé à recycler la peau de votre ananas une fois courageusement décortiqué? Laissez-moi vous dire que c’est bien dommage! Parce qu’avec un peu d’eau et de sucre, vous pourriez vous préparer sans effort des petites bulles parfumées pour un apéro sans alcool!

Bon sans alcool ou presque car il y a quand même fermentation, mais au goût ça ne se sent pas et c’est vraiment négligeable.

C’est aussi chic que du vrai Champagne! (et encore meilleur)

Comment on s’y prend? Eh bien on ne se prend plus la tête pour éplucher l’ananas pour enlever un maximum de « zieux » marrons (c’est pas le nom scientifique), tout en ne jetant pas la moitié du fruit à la poubelle, puisque de toute façon, tout sera utilisé!

1- Les épluchures: la star est la peau de l’ananas

On glisse toutes les épluchures dans un récipient. Franchement, certains glissent le coeur de l’ananas aussi, moi je le recycle autrement et pour le goût ce n’est vraiment pas nécessaire, la peau suffit. J’ai pris une bouteille en verre de 75cl avec le goulot assez large pour pouvoir retirer les épluchures et recycler ma bouteille une fois fait. J’ai choisi une bouteille avec non pas bouchon en liège mais à vis… donc attention à ne pas trop laisser monter en pression sous peine de voir exploser notre affaire avec le gaz qui se développe. Ne partez pas en vacances en laissant votre pétillant d’ananas à l’abandon…. Mais comme c’est hermétique, ça évite les fuites et on veut garder un maximum de gaz.

Désolée, la photo est pas hyper glamour, j’ai pas rangé mes casseroles 😬

On rajoute du sucre. Je ne savais pas trop quelle quantité, alors j’ai mis deux cuillères à soupe de sucre roux et on complète avec de l’eau du robinet (filtrée dans mon cas). Evidemment, on préfèrera avoir un ananas bio pour éviter de déguster des résidus de pesticides. J’ai juste rincé à l’eau claire, sans plus. Il ne s’agit pas d’aseptiser nos peaux d’ananas non plus sinon on va perdre les levures et bactéries responsables de nos futures bulles! J’ai secoué vigoureusement pour que le sucre se dissolve et ensuite, j’ai laissé ça de côté dans ma cuisine.

A lire aussi:  Avoir une odeur « doudou » : entre aromachologie, ancrage en PNL et mécanisme psychique

2- L’étape de fermentation 5 jours pour un beau pétillant

Ensuite, on attend… on se fait un peu peur avec le côté trouble du mélange pas très ragoûtant. On voit les premières bulles se former. Et pour ma part j’ai considéré au bout de 5 jours que c’était prêt. Et ça l’était. Visuellement, il se forme un peu de mousse sur le dessus et quand on ouvre on a un « pop » bien net suivi d’un débordement d’enthousiasme, comme quand on ouvre une bière ou une bouteille de champagne et qu’on regarde autour d’un air accusateur en se demandant mais QUI a secoué ça comme un orangina avant que je l’ouvre? Hein? Grrr… Je vous montre hi hi:

champagne-maison-zero-dechet

Ca va vite ici avec la chaleur en Martinique, donc je pense que ça prendrait plus longtemps dans des régions tempérées, ou alors il faudrait placer près d’un radiateur par exemple en hiver.

3- On filtre avec un tamis fin

Reste à filtrer la boisson au tamis fin dans une belle bouteille, direction le frigo. L’idéal ce sont les bouteilles type limonade avec le bouchon avec un joint caoutchouc qui bascule. Ce sont des bouteilles qui résistent bien à la pression. Et si je devais refaire ET je vais le refaire, ça y est je suis accro! Je laisserai reposer deux jours à température ambiante après filtration car j’ai perdu des bulles dans le processus. Ca permettrait de laisser le temps à la boisson de se « rebubble-iser » (cherchez pas, ça n’existe pas, je viens de l’inventer) avant de mettre au frigo. Evidemment, ça nécessite d’être un peu plus patient et surtout que la bouteille ait effectivement le temps d’atteindre le frigo. Je dis ça, je dis rien….

Bon alors le mieux c’est de ne pas en renverser partout: ça pue pendant 3 jours l’ananas fermenté sur le plan de travail sinon 😢

Pour la conservation, je ne saurai pas vous dire, c’est tellement bon que ça n’a pas fait la journée (oups). Dans tous les cas, qui dit fermentation, dit frigo pour couper ou au moins ralentir car malgré la filtration, il n’y a pas de raison que les micro-organismes ne finissent pas le taf. D’ailleurs, en faisant quelques recherches, j’ai vu que certains réutilisaient les peaux d’ananas plusieurs fois. Autre idée, y ajouter des épices! Mais attention, ça va ralentir la fermentation, il faudra donc laisser macérer plus longtemps.

A lire aussi:  5 façons de préparer l'aloé vera et d'utiliser les innombrables propriétés du « Docteur Vert »

4- Bienfaits du pétillant d’ananas et des boissons fermentées en général

Cette boisson, je ne l’ai pas inventée, on m’a glissé la recette à l’occasion d’une sortie en mer. C’est bien connu, les marins ne jettent rien! A bord, c’est recyclage et système D. Mais à l’origine, c’est une boisson qui nous vient du Mexique où elle est appelée Tepache et où elle était traditionnellement distribuée par les vendeurs de rue avant de connaître une production plus industrielle.

Bien frais, après la plage… le bonheur!

En tout cas, c’est une autre idée dans la même veine que le kombucha, mais avec le gros avantage ici de ne pas avoir besoin d’une mère pour se lancer et surtout d’en faire une culture contraignante. Ceci dit, c’est intéressant de voir que toutes ces boissons fermentées reviennent en force depuis une dizaine d’années. Chaque coin du monde a sa tradition et les bénéfices santé de ces breuvages leur donnent une place toute naturelle dans notre alimentation. En effet, le processus de fermentation enrichit les aliments en nutriments et les rend plus digestes, de quoi faciliter le travail de notre propre microbiote qui a fort affaire avec tous les produits transformés et bourrés d’additifs avec lesquels on l’accable.

5- Et le reste? Recyclage full ananas

Pour le coeur de l’ananas, qui est en général dur et fibreux, j’ai pris l’habitude de le recycler en virgin Pina Colada: je le mixe avec de l’eau, du sucre et du lait de coco, puis je passe au tamis… miam!

Enfin, le toupet de l’ananas est à replanter au jardin ou en pot en attendant de lui trouver une petite place. Et là, on peut dire qu’on a vraiment bien profité de ce fruit! Quand on sait qu’il faut 8 à 10 mois pour voir apparaître une première fleur… il faut faire honneur à autant de patience!

A lire aussi:  Comment se débarraser d'un urticaire avec l'ortie et le plantain

6- Propriétés médicinales de l’ananas (broméline)

En plus l’ananas a de merveilleuses propriétés. Ca pourrait faire l’objet d’un article à part entière, mais sachez qu’au delà des vitamines et nutriments, l’ananas est conseillé lors des régimes amaigrissants pour aider à la perte de poids, car il aide à une meilleure digestion. D’ailleurs c’est un fruit que l’on peut sans problème déguster à la fin d’un repas un peu lourd. Une étude datant de 1981 montre que la consommation régulière d’ananas prévient l’artériosclérose. Ses propriétés sont notamment dues à la présence de la bromélaïne ou broméline. Comme beaucoup de composés issus des plantes, celui-là n’a pas échappé à l’industrie pharmaceutique et est intégré dans des médicaments pour réduire les oedèmes, gonflements et hématomes. Les dentistes normalement le connaisse bien!

Cet article vous a plu? Envie d'aller plus loin et d'en apprendre davantage sur les plantes et leurs merveilleux usages? Inscrivez-vous et recevez gratuitement mon livret "5 mauvaises herbes qui vous veulent du bien" pour apprendre à reconnaître et utiliser des plantes très courantes en Europe de l'Ouest.


Cécile MAHE
Cécile MAHE

Passionnée par les plantes du monde entier et leurs petits secrets, je partage sur mon blog au gré de mes envies, rencontres, découvertes

Leave a Reply

Your email address will not be published.