roucouIl s’agit du fruit du Roucou, Bixa orellana pour les intimes!

Photographié au Kenya en 2005, je l’ai retrouvé en Martinique. On m’avait expliqué qu’il était utilisé comme colorant rouge en cosmétique, pour les rouges à lèvre notamment. Mais j’ai appris récemment qu’il a aussi des propriétés intéressantes sur le plan médicinal et qu’il est utilisé en cuisine (on le trouve conditionné en petit pot, au supermarché, tout simplement).

C’est la cire qui entoure les graines, très riche en beta carotenes (comme la carotte, oui, oui) qui est récupérée et transformée.

Envie d’en savoir plus sur les plantes et leurs usages? Faites un tour sur le site!
Article proposé: https://la-sorciere-et-le-medecin.com/category/region/afrique/

Cet article vous a plu? Envie d'aller plus loin et d'en apprendre davantage sur les plantes et leurs merveilleux usages? Inscrivez-vous et recevez gratuitement mon livret "5 mauvaises herbes qui vous veulent du bien" pour apprendre à reconnaître et utiliser des plantes très courantes en Europe de l'Ouest.

Recherches utilisées pour trouver cet article:le roucou, tout sur le roucou
A lire aussi:  Frangipanier ou souvenir d'un parfum oublié (Plumeria sp)

Cécile Mahé
Cécile Mahé

Passionnée par les plantes du monde entier et leurs petits secrets, je partage sur mon blog au gré de mes envies, rencontres, découvertes

    2 replies to "Le Roucou"

    • […] elle est aussi exceptionnelle pour protéger du soleil. Les graines écrasées avec un peu de roucou (lui aussi réputé protéger du soleil) ferait une excellente huile solaire, 100% locale et […]
    • Jenny
      En Amazonie, le roucou est broyé avec une huile pour faire ces marques rouges sur le visage. Mon père, un guadeloupéen, en mettait tout plein dans ses plats de poissons! 🙂

Comments are closed.