Recette du sirop de Gwo ten

gwo-ten-gros-thym

C’est un envahisseur. Si si, ses grosses branches odorantes ont décidé d’envahir mon balcon. Et comme je n’aime pas l’infusion de gros thym (qui pourtant est excellente pour la santé!), je me suis demandée ce que j’allais faire de tout ça, je ne pouvais quand même pas le laisser courir, étouffer les autres plantes et grimper sur la chaise. Il se croyait vraiment tout permis !

Alors, j’ai décidé de récolter et d’en faire un sirop. Je me suis emparée des ciseaux, mais nul besoin finalement avec les tiges très cassantes, velues et parsemées de petits points comme autant de futures racines : elle avait prévu de conquérir l’autre chaise, c’est sûr !

Je ne connais pas les propriétés du sirop, sans doute retrouve-t-on quand même un peu celles de l’infusion ?

Propriétés de la tisane de gros thym (Gwo ten)

Le thé préparé à partir des feuilles de cet aromate utilisé en cuisine est réputé utile pour la digestion (carminatif et antiseptique). Cette plante qualifiée de « chaude » dans la classification créole est aussi utilisée contre les rhumes et la grippe. En fait ce n’est pas étonnant quand on sait que ses feuilles odorantes contiennent une huile essentielle riche en carvacrol, un phénol aux propriétés antibactériennes très puissantes.

Une autre utilisation populaire du Gwo ten a aussi attisé ma curiosité de femme… traditionnellement, on l’utilise contre les douleurs menstruelles. Ces propriétés n’ont pas été confirmées par la science selon Longuefosse, mais l’innocuité du Gros Thym tend à valider cet usage, qui ne peut pas faire grand mal. Attention ceci dit aux surdosages, le carvacrol est réputé toxique pour le foie à haute dose.

goutte-eau-hoz

Thym, gros thym : rien à voir !

Ah oui, au fait, je parle de Plectranthus amboinicus (ou Coleus amboinicus), hein ! Attention à ceux qui vivent en région tempérées, je ne parle pas du thym de la garrigue, mais bien d’un thym tropical dont l’odeur ressemble à s’y méprendre à Thymus vulgaris… en plus… colossal on va dire. Tout est plus gros avec le gros thym : la taille, les feuilles, les tiges poilues et son envie de conquête. Par contre, un mystère demeure : je n’ai jamais vu ses fleurs… il paraît qu’elles apparaissent rarement dans les Petites Antilles, question de climat sans doute. Il existe un cousin indien, Coleus foskolii qui lui ressemble comme deux gouttes d’eau. Cette espèce par contre contient de la forskoline, un cardiotonique remarquable, toujours d’après Longuefosse !

Mais trêve de bavardage, passons à l’action !

plant-plectranthus-amboinicus

Ma recette de sirop de Gros Tym

J’ai donc mis au point ma propre recette de sirop. Je ne sais pas s’il est fait dans les règles de l’art, et les proportions sont approximatives, mais une chose est sûre, gustativement, c’est un délice. Je l’utilise comme n’importe quel sirop du commerce, en même quantité au fond du vert, rallongé d’un peu d’eau bien fraîche. Miam ! Là, le goût très astringent, très amer du Gwo ten passe comme une lettre à la poste avec le sucre !

Les ingrédients

  • 600 ml d’eau (juste de quoi recouvrir les feuilles dans la casserole)
  • 500g de sucre de canne (environ la même quantité que d’eau obtenue après infusion)
  • une dizaine de branches de gros thym bien garnies dont je ne garde que les feuilles (un saladier de feuilles)

=> Mettre les feuilles de gros thym dans l’eau froide, les presser un peu avec les mains pour exprimer les sucs, porter à ébullition.

=> Une fois que les premières bulles apparaissent, couper le feu et laisser infuser 10 minutes

=> Filtrer à la passoire, presser les feuilles pour récupérer un maximum d’eau, remettre ensuite le thé ainsi obtenu dans la casserole et ajouter le sucre tant que c’est chaud. Mélanger jusqu’à ce que tout le sucre soit dissout.

=> Porter encore à ébullition et laisser bouillir pendant 5 minutes.

=> Le sirop est prêt à être mis en bouteille

A conserver au frais

Et vous, vous avez un sirop « nature » préféré ? Vous le faites vous même ?

plectranthus-amboinicus

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Cet article vous a plu? Envie d'aller plus loin et d'en apprendre davantage sur les plantes et leurs merveilleux usages? Inscrivez-vous et recevez gratuitement mon livret "5 mauvaises herbes qui vous veulent du bien" pour apprendre à reconnaître et utiliser des plantes très courantes en Europe de l'Ouest.

Recherches utilisées pour trouver cet article:le gwo ten

11 comments

  • Bonjour Cécile,
    vous parlez parfois dans vos articles de « la blesse » , mais je n’ai trouvé nulle part un peu d’explication … s’agit-il d’une maladie ou bien … d’une blessure …
    pardon d’avance pour mon ignorance !
    et merci d’avance pour la réponse !
  • Bonjour Cécile,

    Merci pour cette intéressante présentation. Comme vous je n’aime pas beaucoup l’infusion de gros thym, par contre consommer cette plante en sirop est une très bonne idée ! Je souffre beaucoup des douleurs menstruelles et je ferai un peux de recherches sur le dosage afin d’essayer d’utiliser ce sirop pour me soulager.

    Très bonne continuation à vous et à bientôt!

  • Micheline Kabile
    Je suis très satisfaite de vos recettes je vous encourage de continuer merciatà très bientôt
  • Vraiment super ! j’en fais pousser dans ma véranda ! Alors dès que j’en ai assez je teste la recette !
    Un mine d’informations; félicitations !! je pense vous suivre plus régulièrement .
    Nadi
  • bonjour

    le sirop est bon pour les rhumes,et les douleurs menstruelles,les feuilles en cataplasme pour les bronchites.j’avais ramener qq branches lors d’un séjour à la martinique,j’avais une plante magnifique,qui avait meme fleuri (petites fleurs bleu) elle était placée près d’une fenetre,avec lumière sans soleil direct au bout de 4 ans elle s’est mise à perdre ses feuilles ,elle est morte malgré tous les soins que j’ai pu lui donner
    merci pour vos articles
    PIPIRI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *