Recette de lessive peyi au Cré-cré (Clidemia hirta)

clidemia-hirta-crecre

Le tambour de la machine tourne, tourne, tourne… mes draps sont là-dedans pour une expérimentation et j’angoisse : je les y ai mis avec un liquide verdâtre préparé la veille au soir à partir d’une plante d’ici : le Cré-Cré, aussi appelé Zos’manicou ou Bonbon bleu (Clidemia hirta). Mais pourquoi diable allez mettre ça dans ma machine à laver ?!

Tout ça est la faute de Séverine. La semaine dernière, je suis tombée sur une recette de lessive de lierre sur son blog, Herbio’tiful. Je me suis dit : mais c’est génial, on peut préparer une lessive tout simplement à partir de quelques feuilles de plante !!! C’est gratuit, ça ne demande rien comme matériel, magnifique… sauf que moi j’ai pas de lierre sous la main. Grosse déception du coup, jusqu’à ce que je réalise que des plantes qui contiennent de la saponine, il y en a d’autres, et purement locales. Et au premier rang desquelles, Clidemia hirta. En plus, aucune pitié : c’est une plante qui a tendance à être invasive ! Plusieurs fois, on m’a dit qu’elle moussait dans l’eau et qu’elle était utilisée dans le temps pour faire la lessive, mais sans m’expliquer le mode opératoire.

La recette de lessive végétale de Cré-cré (Clidemia hirta)

En recherchant un peu sur le net, j’ai confirmation que non seulement elle contient de la saponine (en anglais on l’appelle « soapbush »), mais en plus on a montré que des extraits des feuilles avait des pouvoirs antibactériens. Voilà qui devrait nous faire un excellent détergent. J’ai récupéré peut-être une quinzaine de feuilles, ce qui m’a permis de faire l’équivalent d’un verre de « lessive ».

J’ai suivi la recette donnée par Séverine, en remplaçant tout simplement les feuilles de lierre par celles de Cré-Cré (Clidemia hirta):

  1. On découpe les feuilles en morceaux (au ciseau, ça va vite)

1-Découper- feuilles-clidemia-hirta
2. On les met dans une casserole et on les recouvre d’eau

2- Recouvrir d'eau les feuilles de clidemia
3. On allume le feu et une fois que ça bout on laisse « cuire » 15 minutes

3- porter a ebulition clidemia hirta
4. On retire du feu et on laisse ça « poser » toute le nuit

4- laisser reposer toute la nuit
5. Le lendemain matin à l’aide d’une passoire, on filtre et on transvase dans une bouteille que l’on conserve au frigo

5- filtrer la préparation

Mais en vrai, le crécré, ça lave ? Ca sent bon ?

Alors la lessive végétale a une couleur verdâtre pas très avenante et sent… ben la plante. Honnêtement l’odeur est pas top, ça donne pas envie de boire la lessive ! C’est pour cette raison que j’ai été assez angoissée durant mon expérience : dans le bac à lessive, un verre de lessive et j’ai mis dans le bac adoucissant une petite giclette de vinaigre blanc avec 2-3 gouttes d’huile essentielle de citron pour parfumer.
Au bout d’un moment, j’ai vu de la mousse dans le tambour : ouf, ça lave…

la lessive vegetale mousse

J’ai ressorti mes draps en un seul morceau, ils ne sont pas devenus tout verts et ils sentaient bon le citron (et le vinaigre aussi). Après séchage, les draps n’ont plus d’odeur, ni de citron, ni de vinaigre. Est-ce qu’ils sont propres ? Je suppose… Bon ils n’ont pas d’odeur, alors c’est assez déroutant, j’ai l’habitude de coller mon nez sur mon linge tout propre pour sentir cette odeur qui semble venir tout droit de l’enfance (le doudou qui vient d’être lavé…) et là… rien.
Concernant les tâches, ben y avait pas de tâche donc je peux pas dire.
En fait j’ai regardé mon linge, j’ai jeté un œil suspicieux à ma « lessive » et je me suis dit un instant que ça aurait aussi bien lavé sans. Du coup j’ai pris ce qu’il restait dans ma bouteille pour tenter un lavage de main. Si ça lave le linge, ça doit laver les mains. Et là, surprise, ça ne moussait pas… tout au plus une sensation de « décapant ». Après quelques recherches, il semble que l’efficacité des saponines augmentant avec la température. J’ai fait une machine à 40°C.

Alors, ça mène à s’interroger sur le lavage : qu’est-ce que laver ? Est-ce qu’on veut que ça ait une bonne odeur ? Que ça élimine les bactéries ? Que ça enlève les tâches ? Est-ce que c’est parce que ça mousse que ça lave ou ça peut laver sans mousser ? Est-ce que c’est parce que ça sent bon que c’est forcément propre ?

On a sûrement une tonne d’idées préconçues fortement influencées par l’industrie des détergents…

6- conserver au frigo la lessive végétale

Mais au fait la saponine, c’est quoi ?

On ne sait pas à quoi elle leur sert aux plantes qui en contiennent, sans doute à se défendre, contre les insectes. Pour nous, ce sont des molécules qui ont un pouvoir détergent et moussant. Ce sont des tensioactifs naturels, c’est à dire des molécules à la fois capable de se lier à l’eau et aux corps gras. Cette molécule « bipolaire » est donc capable d’enlever les tâches par un processus chimique que je ne vais pas détailler.
Mais (parce qu’il y a un mais)
En formant des mousses, elles diminuent l’oxygénation de l’eau. Et les saponines sont toxiques pour les poissons. C’est d’ailleurs une substance utilisée pour les techniques de pêche par empoisonnement par les amérindiens.

Donc oui la saponine est un élément 100% naturel mais…c’est pas pour autant qu’elle est totalement inoffensive.

Parmi d’autres solutions pour une lessive végétale, il y a bien sûr le lierre, la saponaire, mais aussi les noix de lavage (qui contiennent toutes des saponines) ou encore la lessive à la cendre- là c’est la potasse qui agit.

Autres noms du Cré-cré : Bonbon bleu, Z’os Manicou, Clidemia hirta, Tabac bœuf (Réunion), Soapbush

Et vous avez-vous une recette de lessive naturelle? Partagez en commentaire!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Cet article vous a plu? Envie d'aller plus loin et d'en apprendre davantage sur les plantes et leurs merveilleux usages? Inscrivez-vous et recevez gratuitement mon livret "5 mauvaises herbes qui vous veulent du bien" pour apprendre à reconnaître et utiliser des plantes très courantes en Europe de l'Ouest.

Recherches utilisées pour trouver cet article:recette crecre, Clidemia hirta pour la lessive, crécré recette, tensioactif médecin, saponine lierre danger, saponaire recette sorciere, recette de crécré, Recette de cré cré, recette d crecre, A quoi sert le clidemia hirta

4 comments

  • Très intéressant, il faudrait peut être rajouter une plante pour le parfum?
  • Intéressante ta réflexion sur « qu’est-ce que laver? », je crois en effet qu’on a beaucoup d’idées pré-conçues et de « mauvaises » habitudes car avec la lessive chimique, ça mousse et ça sent bon mais en effet, ce n’est pas la mousse qui lave et l’odeur…ben, c’est le petit plus mais ça lave pas non plus.
    Merci pour cet article et la découverte du cré-cré.
    • Ah non! Merci à toi Séverine pour la recette. C’est toi qui a inspiré cet article et ces réflexions 🙂
      C’est vrai que ça remet un peu en cause notre/ma vision du « lavage ». Finalement, de la même manière que lorsqu’en cosmétique on change pour un déo « bio »: mais qu’est-ce qu’un déodorant? Qu’est-ce qu’un anti-transpirant? J’ai l’impression que c’est (au-delà du coût réduit) le principal bénéfice d’une démarche « fait-maison »: revenir à l’essentiel du pourquoi on a besoin de ce produit et pour quel usage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *