Poivre, le trésor caché de Penja (Cameroun) et ses propriétés médicinales et gustatives

poivre-penja-cameroun

A un peu plus de 70 km de Douala, à Penja, se trouvent les plantations de poivre qui ont hissé le Cameroun au rang des premiers de la classe au Salon de l’Agriculture 2014. Avec le miel blanc d’Oku (aussi au Cameroun) et le café de son voisin guinéen, ils sont les premiers produits d’Afrique à obtenir la très convoitée IGP (Indication Géographique Protégée), l’équivalent d’une AOC, pour leurs qualités exceptionnelles.

Le poivre de Penja, une fierté justifiée

La culture du poivre a été introduite au Cameroun par Antoine Decré, planteur de bananes à Penja, qui a décidé d’implanter dans cette zone, reconnue pour son terroir volcanique, quelques lianes de Piper Nigrum provenant d’Inde en 1958.

15 ans après, le succès est au rendez-vous. Les plus grands chefs reconnaissent à ce poivre des qualités gustatives sans nulles autres pareilles. Christophe Aribert, Georges Blanc, Gilles Goujon, Christophe Moret n’ont pas attendu l’IGP pour l’intégrer à leurs plats. Et dorénavant, ce trésor de Penja rentre dans la cuisine des particuliers. En effet, le coup de projecteur lié à l’IGP a conduit à exporter en grande quantités pour satisfaire la demande.

Extrait de l’article du magazine « Jeune Afrique »

D’autres terroirs essaient aussi de valoriser leur production comme Bélem au Brésil ou Kampot au Cambodge. « Quand on fait un test à l’aveugle avec des sommeliers ou des chefs cuisiniers, c’est le poivre de Penja qui remporte tous les suffrages », jure Erwann de Kerros. Dans la vallée de Penja, les producteurs profitent eux aussi de cette reconnaissance. Après l’obtention de l’IGP, le prix du poivre payé aux récoltants est passé de 4 500 à 8 000 F CFA (de 7 à 12 euros) le kilo.

A tel point que les prix sur le marché local ont augmenté. En effet, avec une production de 18 tonnes seulement par an, ce poivre est un produit rare.


On le décrit ici et là sur les sites des épiceries en ligne comme un poivre de caractère, puissant- croyez-moi, c’est un doux euphémisme. En fait, quand il épice les plats au Cameroun, on croirait que le cuistot a laissé tomber le pot de piment dedans ! Mais il est aussi très parfumé, à utiliser donc avec prudence.

C’est où Penja ? Pourquoi le poivre de là-bas est si différent ?

L’aire géographique du Poivre de Penja se situe sur les reliefs collinaires du sud du mont Koupé entre la région du Littoral et celle du Sud-Ouest du Cameroun. Elle est constituée des territoires des Communes de Manjo, Loum, Njombé/Penja, Mbanga, Mombo et Tombel, situés entre 100 et 500 mètres d’altitude et sur sous-sol basaltique.

Son caractère, il le doit à son terroir volcanique naturel très fertile et un microclimat spécifique de Penja, caractérisé par une forte humidité. C’est cette spécificité que reconnaît notamment l’IGP (en plus de la qualité et du savoir-faire).

poivrier-penja-lianeD’où vient le Piper nigrum (poivre) ?

C’est vrai que dans le moulin Ducrot on a tendance à oublier que les grains de poivre viennent d’une plante. Il s’agit d’une liane rampante. Pour la cultiver, on la fait grimper sur des arbres tuteurs, à l’écorce rugueuse pour faciliter son ascension. La pollinisation se fait par la pluie et les lianes produisent de petites grappes de poivre (voir photo) au bout de 5 ans.

Elles mesurent jusqu’à 15 centimètres de long et contiennent une quarantaine de baies. Ces baies de poivre sont de couleurs différentes selon le degré de mûrissement.

La récolte est traditionnelle et s’effectue à la main lorsque les grains arrivent à maturité d’octobre à janvier pour obtenir le poivre blanc. Les grains seront ensuite lavés – pour en ôter la peau -, séchés au soleil, avant d’être triés à la main par les femmes.

Mais au fait, comment obtient-on des couleurs de poivre différentes, avec la même plante?

La couleur du poivre n’est pas due à des variétés différentes, mais au stade de cueillette et au processus de séchage. L’espèce Piper nigrum produit suivant le stade de récolte et le type de préparation du poivre :

  • le poivre vert est obtenu par la conservation humide de baies immatures. La couleur verte correspond à la jeunesse du poivre, avant qu’il ne vire au rouge. Il n’est pas encore mûr quand il est cueilli à ce stade.
  • le poivre noir est obtenu à partir de baies presque à maturité, fermentées et séchées.
  • le poivre blanc est constitué des baies mures (rouges) débarrassées de leur péricarpe. Il est lavé à l’eau salée.
  • le poivre gris est un mélange de blanc et de noir.

Bien que toutes les couleurs existent pour ce poivre celui de couleur blanche est de loin le plus apprécié, notamment pour son piquant.

poivre-grains-penja

Les propriétés médicinales du poivre (Piper nigrum)

Pour conserver toutes ses propriétés, il faut le choisir en grain et le moudre au dernier moment avec un moulin, à table.

La digestion

Originaire de l’Inde, c’est l’une des épices les plus anciennes. En médecine ayurvédique, il nettoie le système digestif.

D’après Morel (Traité pratique de phytothérapie), il augmente la biodisponibilité et le métabolisme des substances actives avec lesquelles il est mélangé et peut aussi accélérer l’élimination calorique. L’usage des épices (en quantité raisonnable évidemment) est conseillé car comme les aromates, elles permettent de réguler la sensation de satiété à la fin du repas.

Bonneval, auteur de L’herboristerie : Manuel pratique de la santé par les plantes : Phytothérapie, aromathérapie, oligothérapie, vitaminothérapiedonne la recette suivante indiquée pour fortifier l’estomac et en cas d’aérophagie ou de digestion difficile

Piler ensemble :

  • 90g de poivre noir
  • 90g de poivre blanc
  • 90g de poivre long
  • 3 g de gingembre
  • 15g de thym (sommités fleuries)
  • 15g d’anis (semences)

 

En prendre 1g à 1,5g après les repas*
*ndlr: soit une demi cuillère à café rase d’après mes estimations.

C’est un tonique et un antibactérien. En cas de maladie liée à la consommation d’eau (en voyage) on conseille d’avaler 5 grains de poivre noir avec un peu d’eau (comme des pillules !).

Le tonus

Il est aussi un aphrodisiaque (voir article sur les plantes de la St Valentin) grâce à son action sur la micro-circulation notamment.

poivre-penja-culture

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Cet article vous a plu? Envie d'aller plus loin et d'en apprendre davantage sur les plantes et leurs merveilleux usages? Inscrivez-vous et recevez gratuitement mon livret "5 mauvaises herbes qui vous veulent du bien" pour apprendre à reconnaître et utiliser des plantes très courantes en Europe de l'Ouest.

Recherches utilisées pour trouver cet article:Poivre de penja, comment cultiver le poivre, poivre du cameroun, comment planter du poivre, le poivre de penja, culture du poivre au cameroun, culture poivre de penja, comment planter le poivre blanc, culture du poivre de penja, culture du poivre blanc

5 comments

  • J avoue que j ai ete tres edifiee sur le poivre.Mais en passant je voudrais me lancer dans cette culture mais dans les forets du Sud.Croyez-vous que j aurai une chance de reussite dans cette zone? Je voudrais egalement entrer en possession d un support buisness pour plus d infos.Merci
    • Bonjour, je ne vais pas pouvoir vous aider sur le support business. A voir si ça fonctionne dans le sud, mais comme le poivre de Penja est devenu une AOP, cela dépend de la zone de culture donc vous risquez de ne pas avoir l’appellation
  • Bonjour je possède une terrain agricole de 20 hectare et au maroc et je cherche à cultiver e poivre , je voudrais savoir comment avoir les semer ou les plantes a mettre merci
    • Bonjour, le poivre du Penja étant une appellation d’origine protégée, vous ne pourrez pas le vendre sous cette appellation 😉 Quant à récupérer des semences de poivre noir, j’avoue ne pas pouvoir vous aider.
  • Slt et merci pour toutes les infos dans cet article,
    C’est le plus complet que j’ai trouvé jusqu’ici.
    Je continue à en chercher.

    Merci!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *