Masonjoany, le masque de beauté malgache

masonjoany

Des femmes malgaches, à la peau mat et au visage d’un blanc farineux, ça interpelle. On les remarque de loin avec leurs masques blanc. De l’argile ? Une coutume ? Une maladie de peau ? Mais que peut bien être cette pratique ? Il a fallu attendre de tomber sur un entrefilet dans un guide touristique pour comprendre de quoi il s’agit. Et évidemment, il y a une plante derrière tout ça!

C’est un soin 100 % naturel que se confectionnent les femmes de l’Ouest de l’île, les femmes Sakalava ou Vezo, du nom de leur groupe ethnique qui occupe la côte vers Nosy Be, Diego ou Tuléar. Il faut dire que c’est là que pousse le Masonjoany (prononcer Massounjoun), ou Santal de Madagascar ou encore Tabaky comme on le nomme plus au Sud. J’ai trouvé en tout trois noms latins différents que sont Enterospermum madagascariensis, Santalina madagascariensis ou encore Coptosperma madagascariensis.
Ce bois sert à la fabrication de ce masque de beauté malgache, qui confine davantage à la peinture ethnique qu’à l’idée que l’on se fait chez nous d’un masque de beauté tant les dessins peuvent être travaillés, en petits points serrés. Je précise que le Santal dont on va parler ici n’a rien à voir avec le Santal d’Inde qui sert à la fabrication de l’huile essentielle si rare et précieuse, Santalum sp.

Voici une série de photos d’un concours organisé sur facebook et qui donne une idée du travail et de la beauté des dessins qui peuvent être faits:

(profitez-en parce que sur moi, ça ne rend pas pareil!)

Comment fabriquer un masque de Masonjoany ou bois soleil

Les femmes râpent un morceau de bois de la racine dans un peu d’eau ou d’huile. Traditionnellement, le morceau de bois est frotté sur une pierre plate dénommée pierre corail. Elles appliquent immédiatement (ça sèche vite!) sur le visage la crème obtenue.

Ces masques passent pour embellir la peau, éliminer boutons et impuretés, lutter contre les rides, surtout si on rajoute du gingembre astringent et servent à protéger la peau du soleil. C’est LE secret de beauté des femmes malgaches!

J’ai fait le test pour vous, ayant réussi à en trouver un minuscule morceau à prix d’or, voici ce que ça donne :

Mon retour d’expérience, même si avec ma peau claire on ne voit pas le masque sur moi, c’est qu’il « tire » très vite la peau après application, comme les masques du commerce tout chimiques. Il la laisse toute douce après rinçage et ça sent très bon. Une odeur poudrée, parfumée un peu comme les rouges à lèvre d’antan. Je ne sais pas pourquoi, c’est cette odeur là que j’associe.

Bref, un produit beauté 100% naturel, pas transformé, multi-usage… la nature est bien faite!

Des gammes de cosmétiques au Masonjoany

Alors, simple tradition, ou réel intérêt pour la peau ? Il n’y a qu’à voir les rayons des pharmacies naturelles pour se convaincre que cette plante a bien été étudiée. Ses propriétés sont mises à profit dans de nombreuses gammes de cosmétiques des grands laboratoires malgaches comme homeopharma, ce qui permet de profiter des propriétés en crème ou en lotion sans avoir à porter un masque toute la journée, pas toujours très compatible avec un mode de vie moderne. Je me demande comment mon employeur verrait ça… à tester !

Si vous voulez voir ce que ça donne et comment ça se présente voici le lien vers homeopharma, ils vendent aussi sous forme de poudre le Masonjoany (je touche pas de commission): http://www.madagascar-homeopharma.com/show_products2.php?ID_CLI=

Les autres propriétés du santal malgache

Impossible de trouver davantage d’informations sur cette plante. Est-elle utilisée à d’autres fins ? Je l’ignore. Si vous avez des informations sur Coptosperma madagascariensis, n’hésitez pas à me laisser un commentaire juste en-dessous.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Cet article vous a plu? Envie d'aller plus loin et d'en apprendre davantage sur les plantes et leurs merveilleux usages? Inscrivez-vous et recevez gratuitement mon livret "5 mauvaises herbes qui vous veulent du bien" pour apprendre à reconnaître et utiliser des plantes très courantes en Europe de l'Ouest.

Recherches utilisées pour trouver cet article:masonjoany, santalina madagascariensis, santal de madagascar, masonjoany poudre, masque masonjoany, masonjoany produit de beauté, masonjoany de madagascar, masque malgache, Coptosperma madagascariensis pdf, masque visage masonjoany

2 comments

  • J’ai entendu parler de ce produit et de son grand efficacité, j’aimerai le testé un jour ce secret de la beauté féminine malgache, en fait ce qui m’intrigue, c’est que ce produit transformé en poudre pour un usage non local apportera-t-il un résultat similaire que celui à l’état brute.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *