Le mancenillier mal-aimé (Hippomane mancinella)

reconnaitre-mancenillier-toxique

Oups, pas bien, je ne devrai pas me trouver sous ce mancenillier alors que la pluie menace… car attention, danger. Cet arbre et ses petites pommes vertes si appétissantes sont pires que la pomme de Blanche Neige. Tout est toxique chez cet euphorbiacée: la sève, le latex des feuilles et le fruit aussi. Tellement toxique, qu’avec le ruissellement de la pluie, on peut être brûlé gravement par ses sécrétions. Il y a pleins d’histoires qui circulent. Des histoires de touristes brûlés alors qu’ils faisaient une petite sieste à l’ombre du mauvais arbre. Des fêtards qui ont eu la malchance d’avoir une goutte tombée dans le verre sans s’en apercevoir, croyant à une blague (mais qui a mis du piment?) jusqu’à ce qu’ils soient conduits à l’hôpital. Alors, exagération ou histoire vraie ?

Reconnaître le Mancenillier

Quoi qu’il en soit il vaut mieux savoir le reconnaître. C’est vrai que la plupart du temps, il est repérable de loin avec des ronds oranges sur son tronc ou des barres rouges qui le signalent aux distraits. Mais parfois, ce n’est pas le cas. Alors, comme un homme averti en vaut deux, je vous propose un petit zoom sur ses caractéristiques.

marque-rouge-tronc-mancenillier

C’est sûr avec le marquage c’est plus facile!

Le tronc du mancenillier d’abord. Gris, plutôt lisse, il n’a malheureusement pas d’extravagance particulière qui nous permettrait de nous méfier. Côté feuilles, ce n’est pas vraiment plus extraordinaire : de petites feuilles elliptiques, luisantes avec une nervure centrale bien marquée, pointues.

hippomane-mancinella-ecorce reconnaitre-feuilles-mancenillier

Non vraiment, le plus évident, ce sont les fruits. Ces petites pommes vertes qui lui ont valu son nom de Mancenillier, en référence à « Manzanilla » la petite pomme en espagnol, sont vraiment son signe distinctifs. A défaut de les voir dans les feuillages, on les voit joncher le sol.

pomme-verte-toxique-mancenillier

Il y a beaucoup de « on dit » et d’histoires colportées sur cet arbre. Par exemple, on raconte que le latex était utilisé par les indiens Caraïbes pour empoisonner leurs flèches, ou encore que les Mancenillier auraient été plantés là pour se défendre contre les attaques des anglais.

Le mancenillier, un arbre important pour les écosystèmes

Mais pourquoi donc garder un arbre si dangereux ? Sur les plages surtout, avec les enfants qui courent et qui jouent ! Tout simplement parce que, comme souvent, il a toute sa place dans l’écosystème. Il permet de retenir le sable grâce à ses racines et prévient donc l’érosion des sols. Il joue aussi le rôle de coupe-vent naturel. Bref, pas touche, car il permet à tout un écosystème de se maintenir. J’ignore si les crabes en sont contents, mais ils semblent apprécier la compagnie de cet arbre. Peut-être que le fait de faire leur trou à proximité les protège de certains prédateurs ?

 

On dit qu’il ne faut pas les consommer ces crabes, car la proximité des mancenillier les rendrait toxiques. Vrai conseil prudent ou astuce pour se garder les meilleurs coins pour poser les pièges à Pâques ?

Ne pas confondre Mancenillier et Catalpa

J’avoue, je les ai confondu longtemps avant de me pencher sur la question. Alors je me sens un peu bête, mais je vous le dis quand même parce que ce serait dommage de ne pas les différencier, ces deux plantes des bords de mer, dont les fruits se ressemblent comme deux gouttes d’eau : des petites pommes vertes dans les deux cas.

Alors comment savoir ? Tout simplement en regardant les feuilles. Elles n’ont absolument rien à voir. Dans un cas, c’est une petite feuille elliptique à la nervure apparente, tout ce qu’il y a de plus classique, tandis que dans l’autre cas, nous avons une jolie feuille cordiforme, c’est à dire en forme de cœur. Donc c’est facile !

catalpa

La jolie feuille cordiforme du catalpa n’a rien à voir avec celle du mancenillier!

Pourquoi vouloir absolument les différencier ? Au-delà du fait d’être plus serein pour la bronzette, ça vous permet de reconnaître un arbre médicinal puisque le Catalpa fait partie des remèdes traditionnels ! Je vous raconte ça bientôt dans un autre article. Avec aussi une histoire de masque de plongée.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Cet article vous a plu? Envie d'aller plus loin et d'en apprendre davantage sur les plantes et leurs merveilleux usages? Inscrivez-vous et recevez gratuitement mon livret "5 mauvaises herbes qui vous veulent du bien" pour apprendre à reconnaître et utiliser des plantes très courantes en Europe de l'Ouest.

Recherches utilisées pour trouver cet article:Hippomane mancinella, Le mancenillier, avocat et mancelinier, feuille du mancenillier, mancenillier, quand utiliser hipomane mancinella 15 ch

2 comments

  • MONLOUIS-BONHEUR Yolènee
    Bonjour Cécile,
    Cette plante appelée mancenillier est-elle cette plante appelée en créole merci de nous aider à connaitre nos plantes et arbres. Je pensais qu’on disait mancellinier et je retrouve mancenillier on est jamais trop grand pour apprendre merci encore

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *