Idée lecture: Les plantes à travers le monde de François COUPLAN

couplan-plantes-a-travers-monde

Ce petit livre n’est apparemment pas le chouchou des médias. Personne n’en parle jamais. Pas un livre de botanique, pas une encyclopédie des plantes médicinales, pas un récit de voyage, mais des tranches de vie de cet ethnobotaniste qui prône un autre rapport avec les plantes. Facile à lire et très enrichissant, je le trouve tout à fait dans la thématique de ce blog, entre voyage, plantes et médecine traditionnelle.

Un petit extrait pour vous donner envie:

« Il nous arrive fréquemment, au long du chemin, de rencontrer des cueilleuses d' »agria horta ». Surprises de rencontrer des promeneurs en ces lieux, les femmes se montrent ravies de nous détailler leur récolte. Leur tablier est un vrai fourre-tout où s’accumulent les divers légumes sauvages qu’elles croisent sur leur chemin. Ce seront, suivant les endroits, des pousses de tamier ou de bryonne, des tiges de carotte sauvage, des feuilles de fenouil, de crépis ou de fausse-vipérine.(…)

Les « agria horta » poussent tous seuls: c’est Dieu qui nous les donne, c’est notre vie. Et nous les apprécions particulièrement parce que nous savons que les plantes sauvages sont bonnes pour la santé. »

François Couplan, Les plantes à travers le monde, La Crête.

Un Tour du Monde des Plantes

 

Bon c’est peut être un peu ambitieux d’appeler ça un tour du monde, mais François Couplan nous emmène avec lui dans ses voyages ethnobotaniques en Inde, en Amérique du Sud, en Afrique… Il nous parle des plantes et des hommes, de ses découvertes, de ses rencontres, mais aussi des quelques aléas inhérents aux voyages d’études. Une façon distrayante d’en apprendre plus sur quelques plantes exotiques et leurs usages, et les rapports entretenus par les peuples avec leurs plantes médicinales. Les différents chapitres, par pays, se lisent comme autant de petites histoires.

Un ethnobotaniste c’est quoi?

 

L’ethnobotanique, c’est la rencontre de l’ethnologie (étude des hommes et de leurs comportements) et de la botanique. L’ethnobotaniste est donc un scientifique qui étudie les relations entre les hommes et les plantes en général. L’ethnopharmacologiste, lui, étudie plus spécifiquement les savoirs liés aux plantes médicinales.

François COUPLAN, un ethnobotaniste qui propose aussi des stages et des formations

François Couplan est un ethnobotaniste d’origine Suisse. Spécialiste des utilisations traditionnelles des plantes sauvages et cultivées, il propose depuis 1975 des stages d’études et une formation via le Collège Pratique d’Ethnobotanique qu’il a fondé à Massonnens en Suisse. Je devrais sans doute mettre ce descriptif dans la rubrique qui recense les écoles et associations. D’autant plus qu’il y a aussi des formations qui ont lieu dans le Sud de la France.

Voici le lien vers son site Internet, vous verrez qu’il soutient également des projets, au Liban et au Togo, auxquels il serait possible de participer: http://www.couplan.com/

Le collège pratique d’ethnobotanique qui propose une formation sur 3 ans pour les personnes qui souhaitent développer leur relation avec les plantes et la nature dans un but personnel ou professionnel: http://www.couplan.com/fr/formations/cpe.php

Si vous voulez seulement effectuer un stage, des idées ici en Belgique, en Suisse et dans le Sud de la France (pour ma part j’adorerai suivre celui de « survie douce » dans les Alpes, une semaine dans la nature, le bonheur, mais il y a aussi la gastronomie sauvage, … une chance pour ceux qui sont dans le Sud!): http://www.couplan.com/fr/stages/stages.php

 

Et vous, l’avez-vous lu? Qu’en pensez-vous?

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Cet article vous a plu? Envie d'aller plus loin et d'en apprendre davantage sur les plantes et leurs merveilleux usages? Inscrivez-vous et recevez gratuitement mon livret "5 mauvaises herbes qui vous veulent du bien" pour apprendre à reconnaître et utiliser des plantes très courantes en Europe de l'Ouest.

Recherches utilisées pour trouver cet article:francois couplan plantes médicinales, francois couplan botanique tropical, francois et lesplante

2 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *