Je vous emmène en sortie botanique avec l’AVAPLAMMAR (avec ambiance sonore!)

sortie-botanique-martinique

Aujourd’hui, je vous parle de l’AVAPLAMMAR. Une petite perle d’association qui mériterait d’être plus connue. L’Association de Valorisation des PLAntes Médicinales de la MArtinique organise à peu près tous les mois une sortie botanique pour faire découvrir les trésors de l’île.

Le lieu et l’heure de rendez-vous est fixé une semaine avant au moins. Et vous êtes prévenus : il faut penser à prendre un chapeau et des bonnes chaussures. C’est à dire que c’est aussi l’occasion de découvrir les chemins de randonnée. La première fois, on ne connaît personne. On se demande qui peut bien être Roseline, la dame qui envoie les mails. Puis une fois que le groupe est réuni, que tout le monde a eu son nom de coché sur la feuille, a réglé ses 10 euros (seulement !), on a chacun droit à une petite bouteille d’eau et un paquet de biscuit. Tout de suite on se sent pris en charge, materné. Et puis on fait cercle et on prend le temps des présentations. Pas un nom-prénom vite fait, non. Chacun a un temps de parole pour expliquer pourquoi il est là, qu’est-ce qu’il recherche, qu’est-ce qui l’intéresse dans les plantes médicinales. Il y a de l’écoute, de l’intérêt.

groupe_presentation

Puis la sortie proprement dite commence. La parole est à Michel Delblond. Et Michel, une fois qu’il est lancé on ne l’arrête plus ! Un botaniste passionné qui est intarissable sur chaque petite plante que l’on rencontre. Il la présente, donne son nom au groupe, d’abord son nom commun, en créole, puis son nom latin. Il prend le temps d’épeler pour que chacun puisse griffonner le nom exact sur son carnet. Il la décrit, donne des indications sur son utilisation… et parfois non. Alors, quelqu’un lance : « Et elle est bonne pour quoi ? » Ce à quoi Michel répond invariablement : « Pour l’instant, on ne sait pas, mais elle a sans doute des vertus ! »  Toutes les plantes ont leur utilité pour Michel, qui en réalité ne nous présente pas que les plantes médicinales. Et Roseline de couper : « Bon Michel, on a dit les plantes médicinales ! ».

Et la ballade continue, Michel entraînant son petit groupe de passionnés, s’arrêtant tous les 3 mètres (j’ai dit 3 mètres ? c’est beaucoup, tous les 10 cm peut-être !) pour nous présenter celle-ci puis celle-là. Dans le groupe il y a aussi des gens qui ont une foule de connaissances à partager. Il y a ceux qui se souviennent de ce qu’utilisait leur vieille voisine ou leur maman, ceux qui ont des recettes et il y a Madame Hippolyte. Une vraie mine d’information. Il faut dire que c’est un peu son métier. Elle est la gérante de l’entreprise Fidéline 2000, qui propose des produits à base de plantes locales, pour se soigner ou en cosmétique. Jamais avare d’une astuce, d’un conseil. Elle complète les informations.

Avec la photo du bois-canon, c'est mieux! Là il est petit, mais ça devient grand, c'est un arbre

Avec la photo du bois-canon, c’est mieux! Là il est petit, mais ça devient grand, c’est un arbre

Petit intermède sonore pour vous faire partager l’ambiance autour de ce « bois-canon »:

Le petit groupe continue d’avancer avec Michel qui a déjà repéré une autre plante. Ça commence à se disperser, entre certains qui prélèvent quelques plantes pour leur herbier ou pour les repiquer dans leurs jardins, ceux qui font une petite halte pour se reposer (ben oui, y a un banc !) et ceux qui ont repéré des fruits de Mahogany par là-bas et pensent déjà à leur reconversion en objets artistiques. Bref, c’est un peu un joyeux bazard, entre élèves indisciplinés, retardataires, photographes et griffonneurs compulsifs… Mais c’est une ambiance sympathique. Il y a de la douceur dans tout ça, de la bonne humeur et une envie d’être ensemble et de partager.

 

Parfois, la ballade est prétexte à baignade quand l’itinéraire s’y prête. La dernière fois on a découvert la source Attila au Morne Vert. Au début, il y a un peu d’hésitation. A croire que personne n’a pris son maillot de bain malgré les recommandations du mail. En fait, les uns après les autres, on cède à la tentation de cette source glacée et revigorante. On se succède sous le jet, découvrant qu’on avait bien mis nos maillots sous nos tee-shirts. On rigole, on se moque de ceux qui manquent de perdre leur maillot, on encourage les plus hésitants, on échange nos impressions. On est vraiment en famille.

 

Et puis Michel reprend la tête du groupe. Et on est repartis. Il a son petit carnet avec lui pour ne rien oublier. Il faut dire que c’est de l’organisation. On ne se rend pas compte, mais il y a un repérage du site en amont. Pour savoir où se garer, quel chemin prendre, quelles plantes remarquables… c’est quand même du boulot tout ça.

 

A l’arrivée, la récompense. Pleins de tisanes nous attendent. On sirote des bouteilles entières d’Atoumo, de basilic, de thé pays… on découvre de nouveaux goûts, et on refait le monde des plantes. Et puis il y a les délicieux gâteaux. Ce midi encore, on n’aura envie de rien manger !

 

J’ai un peu retrouvé dans ce groupe l’ambiance que j’aimais tant avec l’association Cap Santé en Bretagne. Les gens qui aiment les plantes sont visiblement toujours des gens d’une grande générosité, merci à eux tous et vivement la prochaine sortie. Vous êtes dans le coin ? Rendez-vous vendredi 22 mai aux Trois-Ilets !

 

Et pour être au courant des prochaines sorties, le plus simple est la page facebook. Si vous n’avez pas de compte facebook, il faut contacter Roseline Delblond, pharmacienne et présidente de l’association, elle vous mettra sur sa liste de diffusion pour recevoir les dates par mail : [email protected]

 

Présentation officielle de l’association (copier-coller de la page facebook)

 

L’association pour la valorisation des plantes médicinales de la Martinique AVAPLAMMAR a pour objectifs la réhabilitation de la médecine et de la pharmacopée traditionnelles martiniquaises en leur fournissant les éléments modernes de rénovation scientifiques techniques afin de faciliter leur intégration dans le système de Santé des martiniquais.

Autre objectif, préserver la ressource botanique (développement durable) et la biodiversité et sensibiliser la société martiniquaise, les décideurs, sur le potentiel que représente la ressource thérapeutique végétale, et ce qu’il y a lieu de faire pour qu’elle devienne un facteur de développement.

Une petite info au passage

michel-avaplammarMichel Delblond ne s’en vante pas. D’ailleurs, il est un peu gêné quand on le qualifie de botaniste, car il a beaucoup appris par lui-même. Pourtant, il intervient en formation, à l’université et à la Chambre d’Agriculture, il est membre du Conservatoire botanique et travaille aussi avec le Parc Naturel Régional. Bref, c’est une référence dans son domaine. Il a créé son entreprise et va régulièrement faire des inventaires chez des particuliers qui ont envie de savoir quelles plantes peuplent leur jardin. Avis aux amateurs !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Cet article vous a plu? Envie d'aller plus loin et d'en apprendre davantage sur les plantes et leurs merveilleux usages? Inscrivez-vous et recevez gratuitement mon livret "5 mauvaises herbes qui vous veulent du bien" pour apprendre à reconnaître et utiliser des plantes très courantes en Europe de l'Ouest.

Recherches utilisées pour trouver cet article:sorciere avaplamar, alambic occasion, avaplamar, association plantes avaplamar, AVAPLAMAR contact, avaplammar, avec qui et en quel occasion de la sortie botanique, Je aussi vous emmene

5 comments

  • Oh , que j’aimerais être en Martinique le 22 mai ! ce n’est que partie remise …
    Chaque fois que je venais en Martinique ou en Guadeloupe , je rêvais d’une telle sortie .
    Merci Cécile de m’avoir fait découvrir que mon rêve va pouvoir devenir réalité !
  • Encore une ballade partagée et toujours documentée, je ne m’en lasse pas, j’ai même, en te lisant, parfois l’impression de partager quelques instants. Je m’y croirais ! (c’est pas très joli comme temps, mais c’est ça quand même) Le petit intermède sonore accentue encore ce sentiment.
    Que de plantes que je ne connais pas ! Le sujet est intarissable, découvrir, toujours
    Merci et belle journée au soleil (chez moi, il fait presque nuit et il pleut !)
    • Ah ça ça me fait plaisir! Quand j’écris pour parler des associations que je connais, c’est pour donner envie aux gens de prendre contact pour ceux qui sont dans les parages et inciter les autres à trouver l’équivalent près de chez eux! As-tu des associations près de chez toi qui mériteraient une mise en lumière?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *