Envie de tromper votre mari ? J’ai la plante qu’il vous faut ! (Tradescantia pendula)

cucaracha-tradescantia-pendula

C’est vrai, c’est encore une plante de Cuba, mais celle-ci est largement répandue et on peut même la cultiver en pot, car c’est une plante d’intérieur en métropole. Moi je dis ça, je dis rien, mais si vous en avez une à la maison…

La Cucaracha, une plante pour effacer les suçons

Cette herbe qui recouvre le sol s’appelle Cucaracha, comme la chanson, vous la connaissez forcémment :

« La cucaracha, la cucaracha,
Ya no puede caminar ;
Porque no tiene, porque le falta
Marihuana que fumar »

Oui, sauf ce qu’on ne nous dit pas c’est qu’en espagnol, la cucaracha, c’est le cafard… ça fait un peu passer l’envie de se trémousser sur la piste de danse !

seve-zebrina-pendulaQuoi qu’il en soit cette plante de la famille des Commelinacées qui rampe dans les sous-bois humide renferme dans ses tiges une sève qui peut s’avérer utile pour les infidèles. En effet, en appliquant sa sève sur les marques un peu trop visibles dans le cou, il paraît (je dis bien il paraît, je n’en ai absolument pas l’utilité, moi, hein, je ne fais que transmettre l’info) qu’elles disparaissent en un rien de temps !
Pour vous remettre dans le contexte, notre guide dans le parc du Topes de Collantes nous a expliqué ça avec un petit sourire en coin, et avait l’air d’avoir déjà testé le stratagème avec succès. A moins que ça n’était simplement pour impressionner son auditoire exclusivement féminin…

Attention cependant, il peut résulter une irritation de l’usage prolongé de la sève à même la peau, voire une réaction allergique. Je vous fait donc confiance pour utiliser cette astuce avec modération, donc 😉

Utilisation en médecine traditionnelle de Zebrina pendula (ou Tradescantia pendula)

Après quelques recherches sur le net, il semble que la « Misère » comme on l’appelle chez nous a effectivement des qualités médicinales, notamment au niveau des lésions de la peau. D’après les informations trouvées sur le site Ecured (l’encyclopédie collaborative cubaine, équivalente à Wikipédia) Cucaracha soulagerait la douleur musculaire, la colite et est également utilisée comme un hémostatique.
Au Mexique d’où elle est originaire, elle est semble-t-il encore davantage utilisée. D’après ce site sur la médecine traditionnelle mexicaine, qui rassemble les enseignements d’études ethnobotaniques, il est mentionné que son utilisation principale est dans le traitement de la dysenterie par une infusion des feuilles. Elle est utilisée de la même manière dans les cas de ballonnements causés par des problèmes de digestion. Elle est consommée également en cas de fortes menstruations.
Son utilisation traditionnelle est également évoquée en cas de gastrite, de douleurs après l’accouchement , de diabète, maux de tête, ainsi que pour soulager les reins. On lui attribue des propriétés vermifuges, fébrifuges, diurétiques, emménagogue.

juif-errant-misere

Aussi appelée juif errant ou misère, zebrina pendula n’a sans doute pas encore livré tous ses secrets

Matali, une boisson « santé » mexicaine à base de Zebrina pendula

Le « Matali » est une boisson médicinale mexicaine à base de citron et de Tradescantia zebrina (le nom latin de notre Cucaracha). Le mélange est porté à ébullition et laissé à infuser pendant quelques minutes. Elle est sucrée puis consommée froide comme un tonique pour améliorer la santé.

Que dit la science sur notre herbe « cafard» ?

Pas grand chose. Les études chimiques réalisées sur les feuilles (seule partie de la plante qui est utilisée) montrent la présence d’un flavonoïde particulier, la zebrinine, qui pourrait être impliqué dans les propriétés mentionnées ci-dessus. Mais aucune propriété ne semble avoir été validée scientifiquement.

Par contre en Martinique, aucun usage médicinal n’est recensé par Longuefosse. Son utilisation la plus répandue se limite à une plante couvre-sol utile pour limiter le désherbage dans les espaces publics. Il faut néanmoins rester vigilant, car c’est une plante qui peut facilement devenir invasive.

Ses autres noms : Cucaracha, Cucarachita (Cuba), Wandering jew (Florida), Hierba de pollo (México), Panameña (Colombia), Cohitre morado (Venezuela), Juif errant, Misère, Zebrina pendula, Tradescantia pendula

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Cet article vous a plu? Envie d'aller plus loin et d'en apprendre davantage sur les plantes et leurs merveilleux usages? Inscrivez-vous et recevez gratuitement mon livret "5 mauvaises herbes qui vous veulent du bien" pour apprendre à reconnaître et utiliser des plantes très courantes en Europe de l'Ouest.

Recherches utilisées pour trouver cet article:vertus de la plante misere pdf, tradescantia pallida vertues propriété, tradescantia pallida propriété, proprietes de plante tradescantia pallida, Plante qui sappelle misere, misère mexicaine en pot, mise en garde matrali, matali boisson, Les Fleurs De Magie Qu\on Peut Planter Devant Le Portaille De No Mainson, jedis plante

7 comments

  • Moi je le trouve fantastique cet article! Continue comme ça! 😉
  • Merci pour cet article qui donne le sourire 😀

    Je me demandais : qui finance ces études scientifiques que tu trouves ? Des entreprises pharmaceutiques qui cherchent de nouvelles substances actives peut être, ou bien certains organismes publiques.

  • Je n’ai pas lu un meilleur article de ma vie ! bravo
  • Patricia ou patsch
    Je te soutiens à 100% ! Continues ton beau chemin !
  • Merci Patricia! Je pense qu’un peu d’humour ne fait pas de mal dans cette discipline très universitaire de la botanique/ ethnobotanique… ceci dit tout le monde n’a pas ton humour, y en a qui se sont désinscrits à la réception de cet article 😛 Hi hi, ça me fait rire toute seule devant mon écran, y en a ptêt qu’on des trucs à se reprocher…
  • Patricia ou patsch
    Ha , ha , tu m’as fait bien rire avec ton titre racoleur mais super bien trouvé !!
    Dire que ma mère et ma grand-mère en avait dans plusieurs pots …
    Elles ne sont plus là , pour que je leur pose des questions quant à l’usage qu’elles en faisaient <;O))

    Merci Cécile , encore un article sérieux et instructif avec une jolie dose d'humour !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *