Disciplinilla, un cactus antivenin utilisé contre le diabète au Mexique (Rhipsalis baccifera)

Rhipsalis baccifera (Disciplinilla)

Disciplinilla ! Voilà le nom de cette plante qui n’a pourtant pas l’air bien disciplinée à voir son apparence toute ébouriffée. On dirait un décor de noël avec ces jolies boules nacrées, mais au milieu des Caraïbes, c’est un curieux décalage… Je n’avais pas retenu le nom de cette plante que j’ai aussi croisée à Cuba jusqu’à ce qu’un fidèle lecteur m’envoie ses propres photos de vacances dans l’île crocodile. L’occasion de faire un article avec ses belles images.

Il s’agit d’un cactus, qui a la particularité d’être épiphyte et donc de se développer sur les arbres, laissant ensuite retomber ses branches qui font curieusement penser à des haricots verts.. On le trouve plutôt dans les zones humides, à l’ombre. Pour ma part, je l’ai croisé dans le parc de Topes de Collantes.

Une plante utile, ornementale et surtout… mystérieuse !

La migration de Rhipsalis reste un mystère pour les scientifiques. Si, si, je vous assure qu’ils se prennent la tête sur la question. Car c’est la seule cactée qui soit à la fois native de l’Ancien Monde, aussi bien que du Nouveau Monde.
On la trouve en Amérique du Sud, en Afrique et au Sri Lanka ! Et elle semble originaire de ces trois régions à la fois !!! Les chercheurs ne comprennent pas pourquoi. Certains disent qu’elle était là au moment où les plaques tectoniques se sont séparées (Gondwana). D’autres soupçonnent les oiseaux migrateurs gourmands des baies. Et enfin les marins sont accusés. Ils auraient transportés cette belle cactée pour remplacer le gui- ou alors ils étaient aussi de gourmands migrateurs!
Parce que oui, ces jolies baies nacrées peuvent se consommer. Apparemment elles sont sucrées et juteuses. J’aurais aimé le savoir, car je ne me serais pas privée de goûter.

Disciplinilla baies mistletoe

Baies de disciplinilla

Propriétés médicinales de Rhipsalis baccifera

Contre le venin

La tige est broyée et utilisée avec le jus de Lonchocarpus chrysophyllus (« savonnette ») pour traiter les morsures de serpents corail. La tige, pelée, est également utilisé en cataplasme avec Philodendron sp. pour apaiser les blessures de raies venimeuses.
Source : http://tropical.theferns.info

Inhibition de Trichomonas vaginalis

Rhipsalis présente une activité inhibitrice de Trichomonas vaginalis qui provoque la trichomonose, une maladie sexuellement transmissible. Et les mauvaises langues disent que la voilà l’explication de son adoption par les marins !

Contre le diabète

En médecine traditionnelle au Mexique, les branches préparées en infusion servent à contrôler le diabète, ainsi que les baies consommées crues (effet hypoglycémiant). Source (page 1014): http://www.inecc.gob.mx/descargas/con_eco/2011_Cact_mex_usos_amenazas.pdf

Fracture des os

Son utilisation médicinale au Mexique en cas de fractures osseuses consiste à placer l’emplâtre de fruit, accompagné par une décoction de racine de vigne rouge (Lonicera pilosa ) sur la partie affectée.

Elle est également utilisée pour la croissance des cheveux et renforcer la flore intestinale. La plante est dite chaude. Source: http://www.medicinatradicionalmexicana.unam.mx

Rhipsalis baccifera cactus epiphyte

Rhipsalis baccifera cactus epiphyte

Que dit la science sur Disciplinilla ? Attention, toxicité

Les études de toxicité aiguë chez la souris ont montré que la dose toxique minimale des extraits alcooliques et aqueux de feuilles et de tige était de 1 ml / animal.

Dans les racines et les tiges, la présence d’alcaloïdes et de saponinas a été détectée.
Les extraits alcooliques et aqueux des feuilles et de la tige présentent une activité spasmogène, et l’extrait alcoolique exerce un effet vasoconstricteur (sur les rats).

Globalement, dans mes recherches, je n’ai pas trouvé d’études qui viennent corroborer son utilisation en médecine traditionnelle.

Ses autres noms : mistletoe cactus, Kisadi (Congo), Disciplinilla (Cuba), Lágrimas
De San Pedro, Cactus Gui, Cactus corail

Crédit photo : Vincent Galante, merci à lui pour ce partage !

Si vous aussi vous voulez m’envoyer de jolies photos sur une plante que vous aimez, n’hésitez pas !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Cet article vous a plu? Envie d'aller plus loin et d'en apprendre davantage sur les plantes et leurs merveilleux usages? Inscrivez-vous et recevez gratuitement mon livret "5 mauvaises herbes qui vous veulent du bien" pour apprendre à reconnaître et utiliser des plantes très courantes en Europe de l'Ouest.

Recherches utilisées pour trouver cet article:rhipsalis baccifera sciencedirect, cactus contre le diabete, cactus et diabete, le cactus peut il arreter l evolution du diabete, sorciere Ébouriffée

One comment

  • C’est vraiment étonnant toutes les applications que peut avoir une seule plante. A coté de ça on nous vend des molécules qui ciblent généralement une pathologie ou un symptôme. On serait tellement plus riche si on savait utiliser les plantes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *