Comment se débarraser d’un urticaire avec l’ortie et le plantain

ortie-plantain

Je vous avais bien dit que je n’en avais pas fini avec l’ortie… Voici le retour d’expérience d’une amie qui a eu pendant longtemps un urticaire impossible à faire partir. Elle a réussi à s’en débarrasser avec une combinaison de deux plantes très faciles à trouver dans la nature : l’ortie et le plantain. Voici comment.

« Si les hommes savaient combien elle est efficace, ils ne planteraient que des orties. Malheureusement bien peu le savent. » Maria Treben, La santé à la pharmacie du Bon Dieu

L’urticaire allergique et ses causes possibles

L’urticaire est une maladie de peau plutôt fréquente mais elle n’en reste pas moins fort désagréable pour celui sur qui ça tombe. Elle se présente sous forme d’une éruption de plaques rouges qui démangent fortement. Le plus difficile est d’identifier la cause. Or souvent les solutions apportées par le médecin s’attaquent aux symptômes et s’attachent à soulager au plus vite la souffrance du patient, épuisé aussi bien physiquement que psychologiquement par les démangeaisons.

Déterminer la cause est plus difficile, car si souvent c’est la manifestation d’une allergie, savoir si cela vient d’un médicament, d’un aliment, d’un produit cosmétique, du frottement d’un vêtement est très difficile. A moins que ce ne soit lié au stress ? Tant de paramètres…

Dans le cas dont je vous parle, le médecin avait diagnostiqué un urticaire allergique dû à la pression des vêtements. Il l’a traité par une crème à la cortisone, mais bientôt l’urticaire s’est déplacé, couvrant d’autres parties du corps et accentuant la dégradation de la qualité de vie de mon amie.

Les maladies de peau, manifestation d’un déséquilibre interne

Je ne veux pas faire de généralités, mais souvent les éruptions cutanées sont la manifestation d’un déséquilibre interne à l’organisme. Qui n’a jamais eu de boutons suites à des excès alimentaires lors des fêtes de fin d’années ? Ainsi, il convient de considérer qu’il s’agit de symptômes qui révèlent un dysfonctionnement plus profond. A ce moment, reprendre une alimentation saine et équilibrée peut aider. Mais s’agissant d’urticaire, cela paraît une solution bien légère et sans doute pas assez rapide pour rétablir l’équilibre….

C’est là qu’intervient l’ortie.

L’ortie, comme je l’expliquais dans le précédent article est une plante dépurative, qui va donc aider à détoxifier l’organisme, à le nettoyer. Elle va également apporter de nombreux minéraux utiles au fonctionnement de différents organes et donc renforcer l’organisme qui pourra mieux lutter contre les causes de l’allergie, même si elles ne sont pas identifiées.

ortie

Une synergie avec le plantain pour agir sur l’allergie

Le plantain (Plantago sp.) est une plante d’une efficacité redoutable sur les allergies. Les gens qui cueillent le sureau le savent et l’utilise en prévention contre le pollen irritant des fleurs. Je connais également quelqu’un qui l’utilise avec succès sur les conjonctivites allergiques. J’ai donc suggéré à mon amie de la combiner avec l’ortie.

Elle a fait une cure de 10 jours de décoction d’ortie et de plantain. A son terme, l’urticaire n’avait pas disparu, mais elle a ressenti un mieux être qui l’a décidé à poursuivre l’expérience. Les premiers résultats sont apparus au bout de 15 jours de cure, avec une diminution des démangeaisons et la régression des plaques est intervenue progressivement. Au bout d’un mois de cure d’ortie/plantain, elles ont disparu.

Quelques semaines après l’arrêt, quelques rougeurs ont réapparu. Elle a à ce moment là utilisé uniquement l’alcoolature de plantain (2 à 3 gouttes, 3 fois par jour, par voie orale). Je sais qu’elle l’a également appliqué en externe. Cela a suffit à contenir l’urticaire. Il y a eu pendant plusieurs mois quelques apparitions sporadiques qu’elle a traité soit avec l’alcoolature, soit en prenant une décoction d’ortie, ponctuellement. Puis, l’urticaire n’est jamais réapparu…

Recette de la décoction d’ortie : voir article précédent L’ortie une plante tellement banale qu’on en oublierait ses vertus dépuratives et reminéralisantes

(pour ajouter le plantain à la recette, mettre 3 feuilles à partir du moment où l’eau est chaude, en infusion si les feuilles sont tendres. Si elles sont plus coriaces, elles peuvent être mises dans l’eau froide en même temps que l’ortie)

Recette de l’alcoolature/ teinture de plantain (Plantago major, Plantago lanceolata)

  • Se procurer un peu d’alcool à 60° (c’est le max qu’on puisse demander) non modifié en pharmacie ou encore mieux, de l’eau de vie. 250 ml, ça me paraît bien
  • Faire une cueillette de feuilles fraîches de plantain*
  • Laver les feuilles et les découper en morceaux
  • Les passer dans un mortier et les écraser au pilon pour qu’elles rendent un peu de suc, mais sans les broyer (si vous n’avez pas le matériel, cette étape n’est pas primordiale, ne vous privez pas de réaliser votre teinture à cause de ça)
  • Les mettre dans un bocal de confiture de taille standard (ou de miel, ou de cornichons, selon votre humeur)
  • Couvrir d’alcool à 60°C et stocker à l’abri de la lumière (pas besoin de remplir le bocal si votre cueillette de feuilles ne le remplit pas, juste, couvrir)

 

Et c’est là que les choses sérieuses commencent :

 

Pendant trois semaines, il va falloir remuer doucement ce mélange matin et soir (mouvement en 8 par exemple). Et c’est seulement au bout de 21 jours et donc 42 mouvements du poignet que vous allez pouvoir filtrer ce mélange et le stocker, lui aussi à l’abri de la lumière.

 

Le mieux est d’avoir des flacons goutte à goutte. Certaines pharmacies en vendent pour quelques centimes. Sinon, vous pouvez aussi utiliser les pipettes qui servent en homéopathie, certains pharmaciens sympas vous en donneront une gratuitement quand vous expliquerez que vous voulez de l’alcool à 60°C pour faire votre teinture ou alcoolature.

*Comment reconnaître le plantain dans la nature

Janus (Jan) Kops [Public domain or GFDL (http://www.gnu.org/copyleft/fdl.html)], via Wikimedia Commons

Janus (Jan) Kops [Public domain or GFDL (http://www.gnu.org/copyleft/fdl.html)], via Wikimedia Commons

Le plantain est également une plante très facilement reconnaissable, sans doute encore plus facilement que l’ortie puisque c’est une des rares à avoir des feuilles dont les nervures sont parallèles entre elles. Oui, oui, vous regarderez, il n’y en a pas tant que ça dans la nature. Et puis, quand elle est en fleur, on ne peut pas la manquer avec son chaton perché en haut d’une tige, comme semblant délaisser les feuilles qui s’étalent en rosette au sol.

Plusieurs espèces de plantain existent, mais rassurez-vous, elles ont toutes les mêmes propriétés, donc que vous preniez du Plantago major, lanceolata ou corne de cerfs, vous aurez le même résultat : elle est pas belle la vie ?!

Voilà, j’espère que ce petit retour d’expérience pourra être utile à quelqu’un. Maria Treben préconisait également l’ortie pour une autre maladie de peau, l’eczéma : elle relate qu’après avoir conseillé à une femme de boire du thé d’ortie, son eczéma régressa et disparut en peu de temps.

Pour terminer cet article comme il a commencé, je ne résiste pas à partager une autre citation de Maria Treben, dont je ne saurais que conseiller la lecture du livre tant ses enseignements sont indémodables :

« Les orties qui poussent le long des bois non pollués ou au bord des vertes prairies, loin des routes et autres pollutions sont souvent pulvérisées à l’herbicide par les cultivateurs. Ainsi ces poisons de l’humanité peuvent pénétrer dans des forêts non polluées. Que ces poisons détruisent aussi les insectes et les oiseaux leur importe peu. Il est malheureux que les cultivateurs ne prennent plus le temps de couper les orties à la faux. Comme les hommes sont devenus aveugles ! »

Céline, merci à toi qui a inspiré cet article et puisse les plantes continuer de t’accompagner et de t’apporter leurs bienfaits dans tes nouvelles aventures !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Cet article vous a plu? Envie d'aller plus loin et d'en apprendre davantage sur les plantes et leurs merveilleux usages? Inscrivez-vous et recevez gratuitement mon livret "5 mauvaises herbes qui vous veulent du bien" pour apprendre à reconnaître et utiliser des plantes très courantes en Europe de l'Ouest.

Recherches utilisées pour trouver cet article:plantain urticaire, urticaire plante sauvage, plantain contre urticaire, plantin dans alcool, tisane ortie urticaire, ortie urticaire recette, urticaire plantain, lortie plante lurticaire, plantain plantes amie, plantain et lurticaire

4 comments

  • Merci à toi, Cécile, de m’avoir encouragée dans la démarche botanique! Un mois de décoction d’ortie et de plantain a eu raison d’une urticaire indélogeable depuis plus d’un an et demi (malgré de nombreux traitements médicamenteux)!!!
  • Celles et ceux qui fuient « l’ortie qui pique et provoque des démangeaisons » penseront… à une provocation !
    Merci pour cet article et ces conseils…
    Amicalement
    • Bonjour Hervé, merci pour votre commentaire. J’espère effectivement que cet article pourra être utile à ceux qui ne voient dans l’ortie- comme ça a été longtemps le cas pour moi- qu’une plante « nuisible ». A bientôt sur le blog

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *