Café (Coffea arabica)

café
Café- fleur du caféier (credit photo: louzoutraveller)

Café- fleur du caféier (credit photo: louzoutraveller)

C’est la fleur du caféier ! Eh oui, on a davantage l’habitude de voir les graines, voir même les graines moulues depuis que les moulins à café ont disparu des cuisines. Mais avant le fruit, est la fleur et celle-ci est vraiment belle et très odorante. L’odeur en est tellement entêtante que la première fois, j’ai cru qu’un flacon de gel douche senteur fleur de Tahiti ou quelque chose comme ça s’était renversé dans le jardin. Mais d’où vient donc cette odeur ?

Cette petite fleur très éphémère naît à l’aisselle des feuille et laisse rapidement la place au fruit, d’abord vert, puis rouge et enfin brun à maturité, qui contient deux précieux grains de café. Puis vient le séchage de ces grains et leur torréfaction, étape indispensable pour obtenir le café que l’on consomme au quotidien.

Propriétés médicinales du café

Le café est réputé comme stimulant nerveux au niveau cardiaque (attention à la tachycardie en cas d’abus!) retardant l’effet de la fatigue musculaire et intellectuelle grâce à la caféine. Il contient également de la niacine (autre nom de la vitamine B3) qui est indispensable au bon fonctionnement global du métabolisme énergétique. Une tasse représente un dixième de la dose nécessaire quotidienne. Enfin, le café contient encore plus d‘anti-oxydants que les oranges et il accélère la combustion des calories dans l’organisme, ce qui en fait l’ami des régimes. Pour finir, le café est redoutable contre certains types de migraines, pensez-y.

Le marc de café aussi est utile : jardin, cosmétique, ménage…

Le marc de café, c’est à dire ce qui reste dans le filtre est quant à lui est utilisé dans le jardin, car c’est un excellent engrais qui possède en plus des propriétés répulsives vis-à-vis de certains insectes et ravageurs. En cosmétique, il constitue un excellent gommage pour le corps, bon marché et naturel. En plus, certains lui ont trouvé une action contre la cellulite puisque la caféine est entré dans la composition de certaines crèmes réputées efficaces. En ménage, certains préconisent d’en mettre de temps à autre dans les canalisations de l’évier pour désodoriser, et ça marche.

Ne jetez plus rien, tout est bon dans le café !!!! Car en fait, même les feuilles du caféier sont utilisées. En infusion car elles sont fébrifuges (contre la fièvre) et aux Antilles on les utilise chez l’enfant pour chasser les vers.

Origine et petite histoire sur le café

cafeier-brancheLe caféier est originaire d’Afrique de l’Est (Éthiopie, Kenya). On ne sait pas quand il a été découvert, mais Avicenne au XI° siècle le recommandait déjà pour combattre les maux d’intestins. L’invention de la torréfaction serait due au hasard, un feu ayant brûlé des caféiers exhalant alors leur arôme si particulier. On dit que ce sont les derviches qui auraient répandu le café, permettant au monde islamique de rester « éveillé ». Dès le XV° siècle, il était répandu en Perse et en Arabie.

La légende du gardien de chèvres, Yémen

Kaldi, un petit pâtre du Yémen, aurait trouvé ses chèvres, habituellement calmes et obéissantes, en train de danser, de gambader et de chanter après avoir mangé les petits fruits rouges d’un buisson aux feuilles sombres. Kaldi partagea sa découverte avec les moines d’un monastère voisin qui s’empressèrent d’aller cueillir ces fruits étranges et firent bouillir les baies et en concoctèrent un breuvage. L’agitation fébrile qui s’ensuivit fut assimilée à une révélation divine. Les moines découvrirent alors que ce bouillon leur donnait l’énergie de prier pendant de nombreuses heures d’affilée. Plus tard, un moine particulièrement curieux qui aimait la douce odeur des feux de branches de caféier recueillit dans les cendres les fruits carbonisés, avec le pressentiment qu’il venait de faire une découverte, il les moulut et en prépara une boisson noire. Le premier café venait d’être infusé.

 

Sources:

  • Fruits et légumes exotiques de Philippe Kerforne pour l’histoire du café
  • Avec le complément de http://www.boitearecettes.com/cafe/legendes.htm pour la légende des chèvres du Yémen évoqué dans l’ouvrage de Kerforne
  • Plantes médicinales du monde de Bernard Boullard pour les propriétés médicinales
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Cet article vous a plu? Envie d'aller plus loin et d'en apprendre davantage sur les plantes et leurs merveilleux usages? Inscrivez-vous et recevez gratuitement mon livret "5 mauvaises herbes qui vous veulent du bien" pour apprendre à reconnaître et utiliser des plantes très courantes en Europe de l'Ouest.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *