Brûler de l’encens : impact sur la santé, les émotions et les lieux

encens-bruler-fumigation

Comme promis, voici la suite de l’article sur les bienfaits des encens. La transition est toute trouvée puisque je finissais sur leur utilisation en parfumerie de luxe. Continuons donc sur les odeurs. Loin d’être de simples parfums d’intérieurs, ces oléorésines utilisées depuis l’Egypte ancienne ont des vertus médicinales reconnues. Des vertus « physiques » mais aussi « psychiques » et spirituelles.

Si vous n’avez pas lu le précédent article, je vous suggère un petit coup d’œil ici pour bien comprendre ce qu’est l’encens et ses vertus médicinales avant de poursuivre sur une approche plus psychique, spirituelle, mais toujours dans une optique de soin. Je ne m’aventurerai pas sur la pente ésotérique et les rituels avec autel, bougies, invocations et clair de lune que je laisse à d’autres sites plus experts. Amateurs de sensationnels, passez votre chemin !

Comment brûler de l’encens peut-il avoir une influence bénéfique sur notre santé ?

Je n’ai pas fait d’études poussées en la matière, mais selon moi, plusieurs éléments peuvent expliquer les effets positifs ressentis lorsque l’on brûle un encens de bonne qualité, entendez 100% naturel, j’y reviendrai un peu plus loin.

Voici mes hypothèses :

Les huiles essentielles contenues dans les oléorésines (ou encens)

Les encens contiennent des huiles essentielles. C’est la raison pour laquelle ils sentent si bon d’ailleurs. Et si vous vous êtes un peu intéressé à l’aromathérapie, vous savez que certaines huiles essentielles en diffusion atmosphérique sont reconnues pour être calmantes, relaxantes (les agrumes), anti-microbiennes (l’eucalyptus, utilisé dans certains hôpitaux en diffusion)… Donc oui, ces éléments très volatils peuvent avoir une influence sur l’ambiance d’un lieu, le purifier, mais aussi agir sur vous. Car ces molécules agissent sur notre système neurovégétatif et sur la régulation de nos hormones. Par exemple, certains encens possèdent une action antibactérienne, passant dans le sang par les poumons. Dans l’Egypte ancienne, on utilisait l’oliban en fumigation pour soigner les maladies pulmonaires et hépatiques.

Le pouvoir des odeurs sur les émotions

Une odeur, perçue par nos récepteurs olfactifs, et c’est un souvenir, une émotion qui surgit (aaah, la madeleine de Proust!). Qui nierait que les odeurs ont un effet sur nous ? En plus, il est prouvé que les senteurs modifient les ondes cérébrales. Le cerveau réagit en envoyant des messages électriques ou hormonaux à l’organisme, ce qui influe de manière notable sur notre état psychique et corporel.

Comment ça marche ?

Lorsque l’on consume de l’encens, les molécules odorantes sont agitées par la chaleur et diffusées sans brûler. En arrivant aux fosses nasales, elles déclenchent un signal que le nerf olfactif va directement transmettre au cerveau limbique, siège de nos émotions. Selon l’odeur, on va se sentir apaisé ou au contraire plein d’énergie.

Si l’on veut parler plus scientifiquement, les encens agissent à la fois par la voie somatique (action directe sur le plan du métabolisme via les molécules qui « entrent » dans le corps par la respiration- et peuvent notamment passer dans le sang etc.) et psycho-somatique via le cerveau grâce aux récepteurs olfactifs. Mais il n’y a pas que ça.

Le rituel, l’intention (et l’effet placebo)

C’est prouvé, le fait de croire en un remède le rend plus efficace- le fameux effet placebo. Rien de dégradant ou de négatif dans cette appellation, cela n’enlève rien à la qualité du remède. Ainsi, si vous brûler de l’encens en le faisant avec une attention particulière et en étant certain des bénéfices que cela va apporter, cela renforcera son effet.

encens-grainsLe moment que l’on prend pour soit

Souvent, c’est l’occasion d’un petit rituel. On fait silence, on se concentre sur l’allumage du charbon, les préparatifs. On se focalise sur l’effet espéré. On contemple la fumée, on profite de l’odeur… tout simplement on prend son temps, un luxe dans nos vies au rythme effréné. Et rien que ça, je crois que ça apaise déjà tellement l’esprit que peu importe l’objet support (ici l’encens), c’est le fait de se recentrer un peu sur soi-même qui apporte un mieux être.

Mon retour d’expérience ?

Depuis que j’ai emménagé, l’atmosphère de ce nouveau logement est très humide, je ne m’y sens pas forcément bien, je dors mal, etc pour des raisons x ou y. J’ai donc demandé à mon petit vendeur de la foire expo si il pouvait me composer un mélange approprié. Alors, le problème, c’est que je n’ai pas tout noté tout de suite, et que fatalement j’ai oublié. Mais force est de constater que 15 jours plus tard, il a eu des effets positifs. Pas de rituel particulier ou de prière. Simplement une fumigation dans toutes les pièces, réalisée avec attention et l’intention d’assainir.

Les significations des principaux encens ou comment choisir ?

Tout dépend de l’effet désiré ! Si vous cherchez simplement un parfum agréable, fiez-vous à votre nez (et il y a fort à parier que vous choisirez un encens qui vous sera bénéfique de cette manière). Si vous avez une idée précise du bénéfice attendu ou si c’est pour résoudre un problème en particulier, reportez-vous à leurs propriétés. Si c’est pour un rituel, reportez vous aux recommandations du dogme que vous suivez. C’est aussi simple que ça.

En voici quelques uns tirés de la brochure d’une société basée sur Lyon (dont je ne connais pas les produits) et dont les descriptions me plaisent bien car elles abordent les bénéfices émotionnels, relationnels, physiques et l’impact sur les lieux :

  • SANTAL : Il développe la beauté intérieure en augmentant l’aura de la personne et en activant les états de conscience supérieure. Il permet d’accroître la volonté, l’ambition en purifiant le mental de toute influence négative. Sublime les rapports conjugaux en jeux amoureux et développe toute activité artistique.
  • BENJOIN: Il purifie le mental et le psychisme en éliminant les formes pensées et les personnes atteintes de douleurs rhumatismales. Nettoie les minéraux. S’utilise pour la prospérité des affaires par la purification de l’atmosphère des lieux commerciaux.
  • MYRRHE : Elle élargit le champs aurique en agissant sur la circulation et les nerfs aidant à la méditation et la concentration. Elle apporte la paix, la protection de la famille et des enfants.
  • OLIBAN : Purificateur d’énergie permet d’avoir les idées plus claire. Favorise l’éveil d’un sentiment d’unité avec Dieu, la prise de conscience d’une présence divine en soi. Apporte la confiance en soi, la volonté.
  • CAMPHRE : Fraîcheur intense. S’utilise pour dégager les entités négatives et purifier son être intérieur par le détachement des pulsions néfastes.

Il existe également des mélanges qui font référence à un Saint et à sa « spécialité ». Ainsi le mélange Sainte-Thérèse pour le bien-être dans le couple, Saint-François pour la santé ou encore Sainte-Rita pour les causes désespérées…

 

Oui, mais moi on m’a dit que l’encens c’est dangereux pour la santé

Les dangers de l’encens sur la qualité de l’air intérieur (cancer et autres psychoses)

Oui, achetez un diffuseur de parfum synthétique senteur « printemps », ce sera sûrement beaucoup moins nocifs ! Non je plaisante évidemment. La cigarette aussi c’est nocif. Carboniser son steak au barbecue aussi c’est nocif. Tout est nocif, sauf les produits packagés qu’on nous vend à prix d’or. Vous trouvez pas ça bizarre, vous ? Si on va par là, les médicaments aussi sont nocifs avec tous leurs effets secondaires. Pourtant il nous arrive d’en prendre, car on estime que les bénéfices sont supérieurs aux effets pervers, non ? Et ben moi, je pense qu’avec l’encens c’est pareil.

Ceci dit, évidemment, respirer ces fumées à longueur de journée ne serait pas souhaitable. Donc ne pas le faire tous les jours plusieurs fois par jours et surtout, une fois votre rituel, méditation, ou quart d’heure détente terminé, il faut bien sûr penser à bien aérer la maison.

Le synthétique est particulièrement dangereux pour la santé (les encens pas chers en bâtons)

Dans ces bâtons d’encens vendus pas chers, les molécules aromatiques sont en réalité des produits chimiques dans lesquels on trempe les bâtonnets (voir la vidéo du reportage d’envoyé spécial ici).
Le risque d’atteinte à la santé est d’abord couru par les salariés de l’usine qui manipulent les produits chimiques sans protection : acheter ces encens sans exiger des garanties, c’est cautionner ces pratiques scandaleuses. Ensuite, ces bâtonnets de mauvaise qualité ne peuvent apporter au mieux qu’une senteur plaisante et au pire des problèmes de santé dans le cas d’une consommation répétée. Ils n’ont évidemment aucune des vertus que j’évoquais précédemment. Ce sont de vulgaires parfums d’intérieur, et encore de piètre qualité et qui dégage de la fumée en plus. Dans ce cas, optez plutôt pour senteur brise de printemps au rayon WC !

Mise en garde sur les encens falsifiés en grains ou en morceaux

Il peut également y avoir en plus des résines, de l’écorce ou encore des herbes et des fleurs séchées en mélange avec les résines. Si c’est ça, tout va bien. Mais attention, comme tout produit 100% naturel, l’encens, même vendu en grains peut être falsifié, notamment avec des colles dedans, donc soyez vigilants sur la provenance. De plus, il est très difficile de reconnaître une résine d’une autre à moins d’être un spécialiste. Et toutes ne se vendent pas au même prix… soyez vigilants !

Encens, symbolique et religion

encens-religionBrûler de l’encens est un rituel universel et millénaire. Sur tous les continents, les hommes ont fait des fumigations pour honorer leurs dieux, accroître leur niveau de conscience et se soigner. Les Mayas brûlent le Copal pour faire fuir les mauvais esprit. Les Egyptiens brûlent le Kyphi en l’honneur du dieu Rê, l’Église catholique offre à Dieu l’encens pour signifier concrètement son adoration, et les bouddhistes l’utilisent pour méditer.

De plus, symboliquement, l’encens, par la fumée qu’il dégage, élève la prière vers le Ciel. Il associe l’homme à la divinité, le fini à l’infini, le mortel à l’immortel…

Incensum, en latin, signifie proprement « ce qui est brûlé » (de incendere : « brûler »). Or, le feu a un pouvoir purificateur et c’est une propriété qui est associée à la fumée de l’encens, notamment dans la pensée celtique et dans les rites de la Chine antique.

 

Envie de vous lancer? Dans cet article je vous propose un petit « tuto » pour fabriquer un encensoir maison pour dix fois moins cher et savoir comment procéder à une fumigation:

Comment faire brûler de l’encens en grains et fabriquer son encensoir pour pas cher

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Cet article vous a plu? Envie d'aller plus loin et d'en apprendre davantage sur les plantes et leurs merveilleux usages? Inscrivez-vous et recevez gratuitement mon livret "5 mauvaises herbes qui vous veulent du bien" pour apprendre à reconnaître et utiliser des plantes très courantes en Europe de l'Ouest.

Recherches utilisées pour trouver cet article:encens, lencens, encens santé, bruler de l\encens dans une maison, l encens, les encens, l\encens, encens vertus, pourquoi faire brûler de lencens, bruler de lencens

2 comments

  • J’apprécie beaucoup dans cet article le fait que vous mettiez en parallèle les bienfaits des encens mais aussi les mises en garde sur la fumée de l’encens. Tout est une question de bon sens. Il est logique d’aérer les pièces dans lesquelles on a fait brûler de l’encens. La combustion de l’encens ouvre les propriétés métaphysiques de celui-ci mais il n’est pas nécessaire, me semble-t-il, de garder la fumée dans un lieu clos pour que les bienfaits se révèlent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *