Bay rum : Besoin d’un après-rasage ? (Bois d’Inde)

bayrum

Pour vous messieurs. Eh oui, c’est pas parce que je suis une femme que je n’écris que pour les femmes. Ce blog et les informations qu’il contient ne sont pas exclusivement destinées à la gent féminine, et je vous ai aussi ramené un petit souvenir de la Dominique. Le bay rum que l’on trouve sur le marché est une macération alcoolique qui peut être utilisée façon after-shave, mais pas que. Il a pleins de propriétés médicinales intéressantes.

C’est quoi le « bayrum » ? Je ne comprends rien à la réponse que la petite dame me fait, moitié anglais, moitié créole. Voyant mon regard incrédule et mes yeux de veau, elle ouvre la petite bouteille en plastique transparent et me fait sentir : je m’écrie illuminée « bois d’Inde ! ». Elle comprend « bwa dend » (la version créole) et nous voilà sur la même longueur d’onde. C’est beau les odeurs quand même. Donc ce produit est une macération de feuilles de bois d’Inde, une épice typique des Antilles, dans du rhum.

Bayrum, traditionnellement utilisé en après rasage

Elle me mime son utilisation sur le visage en après rasage (je comprends quand même after-shave, hein, je suis pas si nulle en anglais). En fait pour la petite histoire, il serait originaire des îles Vierges américaines dans les Caraïbes et se serait ensuite répandu dans les autres îles. A l’époque de la prohibition, il a servi de substitut d’alcool. Sa composition est simple : une base de rhum dans lequel ont macéré des feuilles de bois d’Inde (Pimenta racemosa) plus selon les recettes, des huiles essentielles d’agrumes et/ou d’épices comme la cannelle et le clou de girofle.

Si vous voulez faire votre bayrum, c’est très simple :

Il vous faut :

  • 1 litre de rhum à 50°C minimum
  • des feuilles de bois d’Inde (une quinzaine)

Découpez les feuilles de bois d’Inde et mettez les dans le rhum.
Laissez macérer au soleil pendant deux semaines (plus si vous n’avez pas beaucoup de soleil).
Filtrez et utilisez en friction.
Vous pouvez ajouter quelques gouttes d’huile essentielle en fonction de l’utilisation.

« Double distilled bay rum front » par Boston Public Library — Flickr: Double distilled bay rum [front]. Sous licence Domaine public via Wikimedia Commons - http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Double_distilled_bay_rum_front.jpg#/media/File:Double_distilled_bay_rum_front.jpg

« Double distilled bay rum front » par Boston Public Library

Autres utilisations externes du bayrum

En Martinique, cette macération est plutôt utilisée en friction pour soulager les rhumatismes. L’activité anti-inflammatoires des feuilles a d’ailleurs été démontrée (Fernandez et al, 2001). Il est donc également utilisé en massage par les sportifs après l’effort. Longuefosse la préconise également pour les bains de bouche en cas de douleurs dentaires pour les vertus antiseptiques et analgésiques de la variété à l’odeur de girofle, la plus courante.

L’huile essentielle de bois d’Inde, aussi appelée huile essentielle de Bay St Thomas peut également être utilisée en massage (à condition bien sûr d’être diluée, voir article sur les précautions d’usage). Elle favoriserait la pousse des cheveux et serait un remède contre la calvitie.

 

 

 

Voie interne : à déconseiller

L’usage interne est plutôt déconseillé (risque d’ulcère) malgré l’utilisation traditionnelle pour les troubles de la digestion et les états grippaux. 5 feuilles maxi par tasse pour une infusion dans ces cas-là. D’ailleurs, en Martinique, le bois d’Inde est considéré comme une plante « chaude » à consommer avec modération dans les plats cuisinés notamment d’après une dame rencontrée lors d’une sortie botanique.

A quoi ressemble le bois d’Inde ?

C’est un arbre plutôt grand à l’écorce gris/ rouge qui a tendance à s’en aller (voir la photo). Les feuilles sont d’un vert brillant et sont assez épaisses, coriaces. Elles ressemblent à des feuilles de laurier. Elles libèrent un parfum épicé dès qu’elles sont coupées.

bois-dinde-ecorce "Myrcia acris" by William Jackson Hooker (1785-1865) - Curtis's botanical magazine vol. 59 New Series nr. 6 tabl. 3153 from www.botanicus.org. Licensed under Public Domain via Wikimedia Commons - http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Myrcia_acris.jpg#/media/File:Myrcia_acris.jpg

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Cet article vous a plu? Envie d'aller plus loin et d'en apprendre davantage sur les plantes et leurs merveilleux usages? Inscrivez-vous et recevez gratuitement mon livret "5 mauvaises herbes qui vous veulent du bien" pour apprendre à reconnaître et utiliser des plantes très courantes en Europe de l'Ouest.

Recherches utilisées pour trouver cet article:bay rum, bay rhum, bay rhum recette, bayrum, recette bay rum, bay rum antilles, bois d inde et cheveux, bay rum massage, bay rum doudou, comment faire de lhuile de bois dinde

4 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *