Apprendre la phytothérapie en Bretagne grâce à Cap Santé

programmes-cap-sante

Parce que c’est mon association « chouchoute », et qu’elle me manque terriblement depuis que j’ai quitté la Bretagne, je me dois de vous présenter l’association Cap Santé à Plounéour Ménez, qui est engagée dans le transfert de savoirs liés aux plantes médicinales vers tous les publics. A cette occasion, j’inaugure une nouvelle rubrique d’articles sur le blog visant à partager les ressources pour apprendre.

Je l’ai découverte un peu par hasard-mais les hasards existent-ils vraiment?- en allant à la Fête des Simples en 2010. Cette année-là, elle se tenait à Plounéour Ménez, petite bourgade à l’intérieur des terres finistériennes. C’était la première fois que je découvrais cet événement incontournable pour les passionnés de plantes médicinales qui a lieu tous les ans dans une ville de France différente. Au programme de ce dimanche pluvieux de début octobre (oui, c’est la Bretagne, qu’est-ce que j’y peux), un atelier pour fabriquer soi-même son déodorant, une conférence de Marie-Jo Fourès, des stands de petits producteurs de tisanes, huiles essentielles, produits de la ruche…des ventes de livres actuels ou plus rares sur les plantes médicinales et des associations qui présentaient leurs activités. Autant dire, une journée bien chargée ! J’en suis ressortie un peu étourdie, ravie, pleine d’envie et … chargée de prospectus.

fete-simples2010Parmi eux, il y avait le programme de l’association Cap Santé. Et dedans, des thématiques à faire mourir d’envie la passionnée de phytothérapie que j’étais déjà. Je me suis dit, je me lance ! J’ai téléphoné pour m’inscrire à un atelier sur « La guimauve » un samedi après-midi. C’est la fameuse Marie-Jo Fourès qui était intervenue à la conférence quelques semaines plus tôt qui l’animait.

Le jour J, je ne faisais pas la fière, ayant une tendance quasi maladive à m’égarer dès que je suis au volant. De Saint-Brieuc, direction Morlaix, ça fait une trotte tout de même, puis il faut descendre tout droit vers le bourg de Plounéour-Ménez et se perdre un peu dans la campagne alentours. On s’engage dans un petit chemin de terre, et on arrive devant une maison bretonne en granit, avec son petit jardin, oui vous avez l’image en tête, celle avec les hortensias. On rentre, dans la salle dédiée où une immense table en bois occupe quasi toute la pièce. Il règne une ambiance chaleureuse malgré le froid et l’humidité avec ce poêle qui crépite, ces sourires quand on arrive, les plantes, les bocaux et les ustensiles ça et là, des assiettes avec des sucreries… je me sens bien tout à coup, heureuse d’être là.

L’atelier est passionnant, on étudie d’abord la plante, ses caractéristiques, on se la passe, on la touche, on se l’approprie en quelque sorte. Ses propriétés sont détaillées ainsi que ses utilisations, puis on la goutte, Marie-Jo a préparé des petites guimauves maison enrobées de chocolat. Petite pause douceur avec une tisane avant d’attaquer le gros de l’atelier : la recette. On passe à la fabrication d’un sirop de guimauve pour soigner la toux. Chacun participe, s’active tel pour les dosages, le touillage, tel l’étiquetage ou le remplissage des petits pots. Pas une main qui ne soit en trop. Ca papote, ça commente, ça discute, un vrai poulailler doit se dire l’unique représentant de la gent masculine !

Et puis, on retourne s’asseoir, le calme se fait, on échange, on pose des questions, on fait passer quelques livres de référence et des flores, certains troquent quelques plantes amenées de leur jardin. Et puis il faut repartir, s’extraire de cette atmosphère bienveillante. Je rentre fièrement avec mon flacon de sirop de guimauve, impatiente à l’idée du prochain atelier. Et ainsi de suite pendant 4 ans, j’ai fait des aller-retours depuis les Côtes d’Armor jusqu’en Finistère, parfois seule, parfois en covoiturant grâce à la liste de diffusion des participants à chaque atelier. J’ai appris, échangé, je me suis enrichie… j’espère que j’aurais donné envie à ceux qui sont en Bretagne d’aller y faire un petit tour !

La présentation de l’association

L’association a été créée en 1995. Elle vise à transmettre les savoirs liés aux plantes médicinales. Marie-Jo Fourès, qui en est notamment à l’origine, est infirmière puéricultrice de formation. Elle s’est ensuite formée auprès du Dr Jean-Pierre Willem, avant d’intégrer une école de naturopathie en Allemagne. Elle est également diplômée de la faculté de médecine de Paris XIII (chimie végétale). Et est-il besoin de le préciser? Sa passion est communicative! (Et celle des autres formateurs aussi d’ailleurs)

Informations pratiques en vrac

Pour en savoir plus sur le programme des ateliers et l’association : http://www.capsante.net/wordpress/?page_id=36

(au fait, je ne l’ai même pas dit, mais les prix pratiqués sont dérisoires!)

Sachez également qu’une Ecole Bretonne d’Herboristerie a été créée, cursus en deux ans, dont les supports de cours reprennent l’excellent travail réalisé depuis vingt ans pour les ateliers. En général les sessions sont pleines plus d’un an à l’avance.

bulletin-liaison-capsante

Et il y a aussi le bulletin de liaison pour les adhérents!

Les coordonnées :

Cap Santé
École bretonne d’herboristerie
Ty Boul’Ouarn
29410 PLOUNÉOUR-MÉNEZ
[email protected]
02 98 78 96 91

L’association, très active, organise des conférences, des sorties botaniques et également un « printemps des simples » sur le même principe que la Fête des Simples, mais à une échelle plus modeste (quoique). Elle aura lieu cette année le 4 octobre 2015. L’association recherche actuellement des bénévoles. Si vous êtes dans le coin, n’hésitez pas à prêter main forte, pour l’avoir fait lors de la dernière édition, l’ambiance y est formidable.

Plus d’informations sur la fête des Simples auprès du Syndicat des Simples :http://www.syndicat-simples.org/fr/index.php

La prochaine, en octobre 2016 aura lieu en Aveyron !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Cet article vous a plu? Envie d'aller plus loin et d'en apprendre davantage sur les plantes et leurs merveilleux usages? Inscrivez-vous et recevez gratuitement mon livret "5 mauvaises herbes qui vous veulent du bien" pour apprendre à reconnaître et utiliser des plantes très courantes en Europe de l'Ouest.

Recherches utilisées pour trouver cet article:ecole bretonne dherboristerie, cap santé plouneour menez, apprendre la phytothérapie, marie jo foures, docteur qui soigne avec les plantes a st brieuc, apprendre a se soigner par les plantes côtes d\armor, marie jo fourès herboriste finistère, marie jo foures plouneour menez, phytothérapie cotes dArmor, qui soigne par les plantes dans les cotes darmor

2 comments

  • Merci de m’avoir fait découvrir la fête des simples que je ne connaissais pas. La prochaine est encore loin, mais je note la date. Je suis loin de la Bretagne, alors les sorties proposées par Cap Santé…
    • Avec plaisir! L’objectif de cette nouvelle rubrique est justement d’essayer de lister tout ce qui existe comme association sur la thématique. Je pense qu’il y a des perles comme celle-ci dans toutes les régions. Forcément, je ne suis pas adhérente à toutes, alors si certains en connaissent des sympas dans leur région: un petit commentaire de cet article avec nom de l’assoc et coordonnées, ça serait sympa! Pour la fête des simples, je me souviens que les gens viennent de la France entière par covoiturage et que souvent il y a une solidarité pour héberger aussi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *